nature.ca  La nature de la rivière Rideau AccueilEnglish  
Le ProjetHistoire et géographieÉtat de santéAnimaux et plantesQualité de l'eauBiodiversitéÀ l'actionRessourcesEnseignants
 
L'état de santé de la rivière


Une espèce de sagittaire.
Une espèce de sagittaire.

Une riche biodiversité
Selon les résultats du Projet et de recherches antérieures, la rivière Rideau abrite une grande variété d'espèces indigènes :


Elliptios maigres de l'Est, Elliptio complanata.
Elliptios maigres de l'Est, Elliptio complanata.

Pas d'espèce en péril

 

Une rivière en bonne santé?

La rivière Rideau près d'Andrewsville.
La rivière Rideau près d'Andrewsville.

Si l'on considère le nombre élevé de personnes qui fréquentent la rivière et les milliers d'embarcations qui la sillonnent, la rivière Rideau est relativement en bonne santé. Elle est beaucoup plus saine que ne le pense le public et même les scientifiques qui l'ont étudiée durant trois ans ont été surpris de la richesse et de la diversité des espèces qu'ils y ont trouvées.

Selon leur analyse, la biodiversité de la rivière Rideau est comparable à celle d'autres rivières de taille similaire en Ontario. Toutefois, sur le plan de la qualité de l'eau, la concentration de fertilisants est légèrement plus élevée dans la rivière Rideau que dans d'autres cours d'eau.

Un équilibre fragile
Bref, le bilan de santé tracé par les chercheurs du Projet sur la biodiversité de la rivière Rideau est encourageant. La rivière demeure cependant un système fragile. Les scientifiques ont relevé trois menaces bien réelles qui pèsent sur son équilibre et sur la santé de sa faune et de sa flore.

Puce.
Grenouille verte, Lithobates clamitans.
Grenouille verte, Lithobates clamitans.
Aménagement des rives -- C'est ce qui menace le plus la biodiversité de la rivière. Les projets d'aménagement des rives, souvent liés à la construction immobilière, réduisent la variété et l'abondance des habitats où les diverses espèces peuvent se réfugier. Par exemple, les amphibiens et les reptiles disposent de moins de sites de nidification et d'aires de repos qu'auparavant dans certaines sections de la rivière. Par ailleurs, la turbidité de l'eau, qui est directement attribuable à l'aménagement des rives, et la fluctuation des niveaux d'eau menacent les ménés et les jeunes poissons.
Puce. Espèces exotiques -- L'invasion de plantes et d'animaux exotiques menace la survie des espèces indigènes. Les moules d'eau douce indigènes, en particulier, souffrent gravement de l'invasion des moules zébrées.
Puce. Fertilisants -- Les teneurs en phosphore sont trop élevées dans la grande ville d'Ottawa et ses environs, ce qui cause du même coup une surabondance de plantes aquatiques et d'algues.

Nymphe de demoiselle du genre Enallagma capturant un coléoptère.
Nymphe de demoiselle du genre Enallagma capturant un coléoptère.
Ces menaces ont déjà entraîné la disparition de plusieurs espèces de moules d'eau douce indigènes et peut-être d'une espèce fragile de méné, le méné d'argent. Elles font aussi peser un stress certain sur les reptiles et les amphibiens dans certaines parties de la rivière.

On ne sait pas jusqu'à quel point il peut y avoir perte de biodiversité avant que l'écosystème tout entier devienne incapable de survivre, ce qui se solderait par une eau de mauvaise qualité et une faune très limitée.

Préserver les rives
Le meilleur moyen de conserver l'état de santé de la rivière Rideau est d'assurer la diversité de ses rives. Pour préserver la biodiversité de la rivière et maintenir son état de santé durant de nombreuses années, les citoyens devront travailler ensemble pour assurer :
Puce. la préservation des habitats actuels le long des rives;
Puce. le reboisement des terrains les plus dégarnis;
Puce. une réduction de 10 p. 100 des déversements de phosphore dans la rivière.

 

 L'état de santé de la rivière  
Puce. 
Flèche.  
Flèche.  
Flèche.  


Un projet du Musée canadien de la nature
  
 Images : Chris Allaway, Thomas Cook, Ed Hendrycks, André Martel, Diane Pathy