nature.ca  La nature de la rivière Rideau AccueilEnglish  
Le ProjetHistoire et géographieÉtat de santéAnimaux et plantesQualité de l'eauBiodiversitéÀ l'actionRessourcesEnseignants
Les espèces exotiques

 

Quelques nouveaux venus dans la rivière Rideau

Carpe, Cyprinus carpio.
Carpe, Cyprinus carpio.
Poissons
Carpe
La carpe, Cyprinus carpio, poisson originaire d'Europe et d'Asie, a été introduite en Ontario en provenance des États-Unis en 1880. Ce poisson s'est rapidement dispersé dans tout le sud de l'Ontario et même loin au nord jusqu'à Sturgeon Bay (Ontario). La carpe se trouve dans la rivière Rideau depuis les années 1930.

Cette espèce est responsable de la destruction des lieux de reproduction de nombreux insectes aquatiques, d'amphibiens et de poissons, car elle déracine les plantes aquatiques le long des berges. En délogeant ces racines, la carpe libère et remue la boue des berges, et elle accroît la turbidité de l'eau. Les sédiments en suspension obstruent les branchies des animaux qui éviteront donc ce site. Si les oeufs sont déjà pondus, les sédiments les recouvriront et nuiront à leur développement. [3, 4, 5, 6]

Tortues
Tortue à oreilles rouges
La tortue à oreilles rouges, Trachemys scripta elegans, est facilement reconnaissable à sa coquille noire rayée de jaune et à la tache rouge vif qu'elle possède juste derrière l'oeil. Cette tortue originaire du sud des États-Unis est vendue comme animal domestique en Amérique du Nord.


Tortue à oreilles rouges, Trachemys scripta elegans.
Tortue à oreilles rouges, Trachemys scripta elegans.

On retrouve souvent des spécimens de cette espèce dans la rivière Rideau parce que leurs propriétaires les y ont rejetés. Cette tortue hiverne avec succès dans la rivière. Il est toutefois peu vraisemblable qu'elle puisse se reproduire à cette latitude, puisqu'on la retrouve habituellement plus au sud dans des eaux plus chaudes.

La tortue à oreilles rouges rivalise avec les tortues indigènes à la recherche de nourriture et d'aires de repos. Elle peut aussi occuper des sites qui seraient propices à la nidification des tortues indigènes. [3, 4, 5, 6]

Écrevisses
Écrevisse américaine
L'écrevisse américaine, Orconectes rusticus, est originaire de l'Ohio, du Kentucky et du Tennessee. Elle a été dispersée dans les eaux du Nord par les pêcheurs qui y ont déversé leurs seaux à appâts et leurs viviers.

Des écrevisses américaines ont été capturées pour la première fois dans la rivière Jock, affluent de la rivière Rideau, en 1986. Deux ans plus tard, on retrouvait l'espèce dans la rivière Rideau même.

L'écrevisse américaine est un prédateur très vorace qui réduit considérablement la diversité des plantes aquatiques et des populations d'invertébrés dont elle se nourrit, prenant ainsi nourriture et habitat aux écrevisses indigènes. La présence de l'écrevisse américaine a entraîné une diminution des populations indigènes d'écrevisses dans de nombreuses régions de l'Ontario. [3, 4, 5, 6]

page suivante

 

 Des nouveaux venus
Puce.
Puce.
Puce.
Flèche.
Flèche.
Flèche.
 Les espèces exotiques
Flèche.
Flèche.
 Consultez
Flèche.
Flèche.

Un projet du Musée canadien de la nature
 Images : Musée canadien de la nature, Smithsonian Institution, NMNH, Division of Fishes