nature.ca  La nature de la rivière Rideau AccueilEnglish  
Le ProjetHistoire et géographieÉtat de santéAnimaux et plantesQualité de l'eauBiodiversitéÀ l'actionRessourcesEnseignants
Les plantes aquatiques

 

Myriophylle à épi dans le canal Rideau.
Myriophylle à épi, Myriophyllum spicatum, dans le canal Rideau au centre-ville d'Ottawa.

Un visiteur envahissant!

Les épais lits de plantes qui engorgent la voie navigable de la rivière Rideau sont formés d'une espèce de plante exotique appelée myriophylle à épi. Cette plante nuisible pousse dans les eaux mouvantes plus profondes, et c'est pourquoi les voies navigables en regorgent.

Cueilleuse mécanique.
Cueilleuse mécanique enlevant le myriophylle
dans le canal Rideau.

Le myriophylle à épi se disperse facilement, car il se reproduit non seulement par semence, mais aussi par enracinement de petits bouts de plantes ou de racines. Cette plante aquatique s'emmêle dans les hélices de bateaux qui la hachent et la dispersent, tout comme les oiseaux qui en transportent des fragments. Le myriophylle à épi a d'ailleurs été trouvé dans de nombreux sites d'échantillonnage de la rivière.

Depuis 1998, une cueilleuse mécanique enlève le myriophylle qui se trouve dans la portion du canal Rideau située au centre-ville d'Ottawa. Cette mesure n'apporte qu'une amélioration temporaire au problème, puisque les tiges cassées s'enracinent de nouveau rapidement ou flottent en aval pour aller coloniser d'autres sites.

S'il nuit à la navigation et à la baignade, le myriophylle à épi ne semble pas avoir de répercussions négatives sur la diversité des plantes aquatiques indigènes de la rivière Rideau. Il est peu probable que cette plante ait un effet négatif sur la faune de la rivière, car elle sert d'abri et de source d'alimentation.

Les plantes de marécage : un charme fou

Bien qu'elles n'aient pas été systématiquement recensées durant le Projet, les plantes de marécage constituent un élément essentiel des paysages de la rivière Rideau. On les voit onduler doucement au vent, certaines portant bien haut des fleurs colorées.

Iris versicolore, Iris versicolor.
Iris versicolore, Iris versicolor.

Ces plantes poussent dans des zones de transition entre les habitats essentiellement aquatiques et les habitats essentiellement terrestres. Dans leurs travaux, les chercheurs du Projet se sont concentrés sur les plantes aquatiques qui poussaient dans un demi-mètre d'eau ou plus. Les plantes de marécage, elles, croissent dans un sol humide ou recouvert d'une nappe d'eau peu profonde. Ces plantes peuvent cependant tolérer des fluctuations du niveau de l'eau au cours de la saison de croissance.

Les quenouilles (Typha spp.), l'iris versicolore (Iris versicolor), la salicaire pourpre (Lythrum salicaria) et le décodon verticillé (Decodon verticillatus) figurent parmi les plantes de marécage les plus courantes.

Couverture du livre Légumes sauvages du Canada.
Oubliez le supermarché pour un instant et découvrez ce que la nature vous offre grâce aux ouvrages de la collection Plantes sauvages comestibles du Canada. Vous pouvez vous commander ces titres en ligne.

Légumes sauvages du Canada

Succédanés sauvages du thé et du café au Canada

Mauvaises herbes comestibles de nos jardins

Le quatrième titre de la collection, Fruits et noix sauvages comestibles du Canada, est actuellement épuisé. Vous pouvez le consulter à une bibliothèque publique.

page précédente

 

 Les plantes aquatiques  
Flèche.  
Flèche.  
Puce. 
Puce. 
 Consultez  
Flèche.  
Flèche.  
Flèche.  
Flèche.  


Quenouilles à feuilles étroites, Typha angustifolia.
Quenouilles à feuilles étroites, Typha angustifolia.
Une salade de quenouilles?
Un projet du Musée canadien de la nature
 Images : Ruben Boles, Lynn Gillespie, Jean Lauriault, Musée canadien de la nature