Comités et membres

COMITÉ DE PROJET

Richard Brissenden

Administrateur corporatif indépendant, McEwen Mining Inc., Banro Corp., Lexam VG Gold
Toronto (Ontario)

Richard Brissenden est un comptable agréé avec plus de 25 ans d'expérience dans le secteur de l'exploitation minière et de l'exploration. Il est administrateur de plusieurs sociétés minières, dont Canuc Resources Corporation, Excellon Resources Inc., Corona Gold Corporation, Lexam VG Gold et Valdez Gold. Il a précédemment siégé au conseil de Metco Resources et Hudbay Minerals Inc., entre autres.

Afficher les détailsMasquer les détails

Don Bubar

Président-directeur général, Avalon Advanced Materials
Toronto (Ontario)

Don Bubar est un géologue possédant 40 ans d'expérience dans l'exploration et l'exploitation des minéraux au Canada. M. Bubar est diplômé de l'Université McGill (B. Sc., 1977) et de l'Université Queen's (M. Sc., 1981). De 1984 à 1994, il a travaillé pour Aur Resources Inc. en tant que directeur et plus tard vice-président, Exploration. M. Bubar est président et chef de la direction d'Avalon depuis 1995.

M. Bubar a été administrateur de l'Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs (ACPE) pendant neuf ans et président de son Comité des affaires autochtones depuis sa création en décembre 2004 jusqu'à sa retraite du conseil d'administration de l'ACPE en mars 2013. Tout au long de sa carrière, M. Bubar a milité en faveur d'une participation accrue des Autochtones à l'industrie minérale, d'abord par l'entremise de l'ACPE, puis de la Chambre des mines des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut. M. Bubar siège au conseil consultatif de la Faculté des sciences de l'Université McGill et au conseil d'administration de l'organisme Une mine de renseignements.

Afficher les détailsMasquer les détails

Normand Champigny

Chef de la direction, administrateur, Corporation Métaux Précieux du Québec
Montréal (Québec)

M. Champigny est un ingénieur en géologie avec une vaste expérience des entreprises publiques et privées, au pays et à l'étranger. Il est actuellement administrateur de Bonterra Resources. Il a été impliqué dans de nombreuses facettes de l'industrie minière, y compris l'ingénierie, l'évaluation et la gestion de projet. M. Champigny est membre de l'Ordre des ingénieurs du Québec et administrateur de l'organisme Une mine de renseignements. Jusqu'à récemment, il était membre du comité exécutif de l'Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs. Il a été président du conseil d'administration de Minalliance, un organisme qui promeut l'industrie minière et sa contribution positive au développement social, économique et environnemental du Québec. M. Champigny est diplômé de l'École Polytechnique de Montréal (B. Sc. A.), de l'Université de la Colombie-Britannique (M. Sc. A.) et de l'École des mines de Paris (diplôme spécialisé en géostatistique).

Afficher les détailsMasquer les détails

Garry Innanen

Administrateur, Spark Angels
Toronto (Ontario)

Garry Innanen a 25 ans d'expérience de la gouvernance d'entreprise, des ventes, du marketing, de l'engagement, de la prestation et du leadership pour répondre aux besoins de durabilité, d'affaires et de gestion de l'information des organismes privés et publics. Il a fondé et dirigé quatre organismes de service. Il a le don d'élaborer des stratégies d'affaires réalisables, de mobiliser les parties prenantes et de fixer des objectifs communs. Il dépasse constamment les objectifs.

L'expérience de M. Innanen a été orientée vers les organismes sans but lucratif, les technologies propres, l'exploitation minière, pétrolière et gazière, la vente au détail, les procédés et les organisations de fabrication, de soins de santé, de distribution, de technologie, de services gouvernementaux et de services financiers. Parmi les clients notables, mentionnons les gouvernements fédéral, provinciaux et municipaux, Thoughtwire, Daisy Intelligence, Causeview, IBM, GE, CGI, Vale, Nortel Networks, l'Institut canadien d'information sur la santé, Kraft General Foods, Empire Life, Noranda, Falconbridge, Dofasco, Financière Manuvie et les ministères et organismes de la province de l'Ontario.

Ses rôles de leadership et de gestion ont inclus la fondation d'un cabinet national de conseil en applications d'entreprise et d'un cabinet Connected Smart Community de même qu'un poste d'administrateur et cogestionnaire d'un réseau régional d'investissement providentiel. M. Innanen est actuellement ambassadeur (ancien administrateur) pour le Conseil de l'Ontario de la Conservation de la nature Canada. Il est membre du Comité de la viabilité financière et du Comité de la protection et de la gérance de même que du Comité de sous-sélection et de gouvernance.

Afficher les détailsMasquer les détails

Serge Perrault

Géologue senior, retraité, chez SOQUEM inc.
Val-d'Or (Québec)

Titulaire d'un baccalauréat (1982) et d'une maîtrise en géologie (1987) de l'Université de Montréal, M. Perreault est actif dans le domaine de la recherche géologique et de l'exploration minérale depuis près de 30 ans. M. Perreault a travaillé pendant 17 ans au ministère des Ressources naturelles du Québec entre 1991 et 2008. En octobre 2008, il s'est joint à SOQUEM en tant que géologue principal, puis il a été promu géoscientifique principal en novembre 2015 et a occupé le poste de PDG par intérim de février 2020 à janvier 2021. Il a pris sa retraite de SOQUEM en avril 2021. M. Perreault est membre de l'Ordre des géologues du Québec, de l'Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole (CIM), de l'Association minéralogique du Canada et de plusieurs autres sociétés savantes minières et géoscientifiques. Il est membre du conseil d'administration de l'Ordre des géologues du Québec et de l'ICM.

Depuis 1992, M. Perreault est actif dans la sensibilisation aux sciences et dans la promotion de la géologie et de la minéralogie auprès du public. À ce titre, il a participé au concept de deux expositions sur l'histoire minière et les trésors minéralogiques de la Côte-Nord avec le Musée régional de la Côte-Nord à Sept-Îles. Une de ses passions est de promouvoir le patrimoine géologique du Québec.

Afficher les détailsMasquer les détails

Mac Watson

Membre du Temple de la renommée du secteur minier
Montréal (Québec)

La perspicacité géologique, l'instinct d'entrepreneur et une personnalité engageante sont quelques-unes des qualités qui ont contribué au succès extraordinaire remporté par M. Mackenzie Watson au cours de ses 50 ans de carrière dans l'industrie minière canadienne. Ses antécédents impressionnants de découverte comprennent sa participation au projet aurifère Holloway en Ontario, des dépôts de chromite dans le district du Cercle de feu et le projet de terres rares Strange Lake au Québec. Il a également fait de Freewest Resources un générateur de projets respecté, et il a fourni du leadership et du soutien aux petites entreprises et aux associations de l'industrie.

M. Watson a obtenu un baccalauréat en géologie de l'Université du Nouveau-Brunswick en 1959 et a participé peu après à la découverte de la mine de cuivre Icon Sullivan près de Chibougamau, au Québec. Dans les années soixante-dix, il a enregistré de nombreux succès notamment la mine de zinc de Lynx Canada à Long Lake, dans le sud-est de l'Ontario, le gisement de sulfure massif de Hébécourt au Québec, le gisement d'or Ellison au Québec et un gisement de charbon thermique au Nouveau-Brunswick. Il est devenu plus tard un conseiller technique de Q-Vest, qui a recueilli 60 millions de dollars pour investir dans des petites sociétés durant les années quatre-vingt.

M. Watson a fait ses preuves après être devenu président de Freewest Resources en 1986. Le premier triomphe majeur de la société a été le projet aurifère Holloway à l'est de Timmins. Sa découverte a mené Freewest à être absorbée par Hemlo Gold Mines et à exploiter ensuite la mine à une cadence de 1350 tonnes par jour. L'entreprise résultant de cette amalgamation, Freewest Resources Canada, a découvert le gisement d'or dans le fleuve Clarence au Nouveau-Brunswick. Freewest s'est jointe plus tard à une ruée vers les plaines reculées de la baie James en Ontario. L'exploration subséquente a mené à la découverte de dépôts de chromite Black Thor et Black Label dans la région du Cercle de feu, et à la prise de contrôle de Freewest par Cliffs Natural Resources en 2009. Une entreprise dérivée, Quest Uranium, a découvert un important gisement de terres rares à Strange Lake, au Québec, près de la frontière du Labrador.

Afficher les détailsMasquer les détails

Comité Consultatif

Dr. Donald V. Doell

Médecin
Toronto (Ontario)

Le docteur Donald Doell a commencé à recueillir des minéraux à un très jeune âge alors qu'il était écolier à Rochester, NY. Il fournissait même des spécimens aux écoles secondaires et collèges. Il a encore quelques spécimens dans sa collection.

Le docteur Doell a déménagé à Montréal en 1969 pour étudier la médecine à McGill. Il a appris qu'il y avait à Montréal une carrière de minéraux inusités et il a contacté la société Francon pour en faire la collecte. On lui a répondu qu'il n'était pas autorisé à recueillir des spécimens, mais il a fini par y avoir accès et devenir le principal fournisseur de spécimens de minéraux de cette carrière (weloganite, dawsonite, cryolite) auprès des collectionneurs et musées du monde entier, y compris le Musée canadien de la nature. Il a rencontré Bill Pinch, également de Rochester, en raison de son intérêt à acquérir certains minéraux de la carrière Francon. Bill Pinch avait ce qui était généralement reconnu comme l'une des meilleures collections minérales au monde.

En 1986, le docteur Doell a appris que la collection de Bill Pinch était à vendre et a pressenti George Robinson pour voir si le Musée souhaiterait l'acquérir. Une campagne de financement a été organisée et on a demandé au docteur Doell de présider le projet. La campagne a été un succès et le Musée a acquis la collection Pinch en 1988. L'histoire de la collection et de la campagne est documentée dans The Pinch Collection at the Canadian Museum of Nature, paru en 2020 et signé par Michael Bainbridge.

Le docteur Doell est resté en contact avec le Musée. Lorsque la collection Haineault est devenue disponible, il a proposé d'aider le Musée à l'acquérir. Il siège actuellement au conseil du Consortium des centres canadiens de recherche cognitive clinique (C5R.ca) et il participe aux essais cliniques sur la maladie d'Alzheimer depuis 2015.

Le docteur Doell possède une collection personnelle de plus de 7000 spécimens.

Afficher les détailsMasquer les détails

Robert (Bob) Downes

Professeur de géosciences, minéralogie et cristallographie
Tucson (Arizona) É.-U.

M. Robert (Bob) Downes a obtenu son baccalauréat en mathématiques de l'Université de la Colombie-Britannique en 1986 après dix ans comme ouvrier de la construction. Il a construit le pont de la rue Camble, les stations de métro des rues Burrard et Granville à Vancouver, et l'autoroute Dempster au Yukon, pour n'en nommer que quelques-uns.

M. Downes a travaillé comme herborisateur, foreur et dynamiteur de roches. Après des mandats à titre de conservateur adjoint du musée de minéraux de l'UBC avec Joe Nagel et dans la Collection nationale de minéraux à Ottawa avec Gary Ansell, M. Downes a déménagé à Virginia Tech où il a obtenu une maîtrise en 1989 et un doctorat en minéralogie en 1992 sous la direction conjointe de Jerry Gibbs et Monte Boisen (mathématiques). Ses études supérieures se sont concentrées principalement sur l'analyse du mouvement thermique dans les cristaux. Il a ensuite accepté un poste postdoctoral au laboratoire de géophysique de Washington, D.C., pour apprendre les techniques de cristallographie haute pression avec Bob Hazen, Larry Finger et Charlie Prewitt.

En 1996, M. Downes a accepté un poste de professeur à l'Université de l'Arizona. Ses intérêts de recherche sont actuellement concentrés sur le comportement à haute pression des pyroxènes et l'analyse de la densité électronique et de la liaison dans les minéraux. Il sera promu cette année au poste de professeur agrégé. M. Downes et sa conjointe, Dori, ont deux fils appelés Gordie et Clay. Ils organisent chaque année une belle fête durant le Tucson Gem and Mineral Show, avec une invitation ouverte aux minéralogistes et aux Canadiens.

Afficher les détailsMasquer les détails

Carl A. Francis, Ph. D.

Minéralogiste, conservateur du Maine Mineral Museum
Bethel (Maine) É.-U.

M. Carl A. Francis a obtenu un baccalauréat en géologie du Amherst College en 1971 et ses diplômes de maîtrise et de doctorat de la Virginia Polytechnic Institute and State University. Ses intérêts professionnels comprennent la minéralogie systématique et la géologie des pegmatites. Il se concentre actuellement sur la morphologie du quartz. M. Francis a pris sa retraite en 2011 après 34 ans comme conservateur du Musée minéralogique et géologique de l'Université Harvard. Il a aussi enseigné les études muséales à la Harvard Extension School pendant 20 ans. Depuis 2012, il est conservateur au Maine Mineral & Gem Museum de Bethel. Il est rédacteur en chef de la revue Rocks & Minerals. M. Francis est aussi Fellow de la Mineralogical Society of America et a servi comme président de la Commission des musées de l'International Mineralogical Association. Il a reçu, en 1992, le prix Carnegie de minéralogie de la Fondation Hillman.

Afficher les détailsMasquer les détails

Bob Gault

Géologue de puits, Goolsby Brothers & Associates
Denver (Colorado) É.-U.

Autodidacte en minéralogie, Robert Gault maîtrise son domaine à fond. Aujourd'hui à la retraite, M. Gault a travaillé comme assistant à la recherche au Musée canadien de la nature à Ottawa. Il est maintenant associé de recherche au Musée, où il travaille avec la personne qui opère la microsonde électronique en lui fournissant des échantillons d'intérêt de la collection pour analyse ainsi qu'en traitant et en cataloguant les données. Cette affectation lui a permis d'étudier directement la composition chimique des minéraux du mont Saint-Hilaire.

Afficher les détailsMasquer les détails

Mark Graham, Ph. D.

Vice-président (retraité), Recherche et collections, Musée canadien de la nature
Gatineau (Québec)

M. Mark Graham est un biologiste expérimental qui a utilisé les poissons pour comprendre l'impact des changements environnementaux sur les systèmes vivants. Sa formation et son expérience lui ont permis de faire des recherches sur le terrain et dans des laboratoires le long des océans Atlantique, Pacifique et Arctique. Pendant plus de 25 ans, il a travaillé dans la communauté muséale pour développer et promouvoir la recherche et les collections d'histoire naturelle auprès du public et de nombreux autres intervenants.

La philosophie de M. Graham de partager ouvertement les résultats de recherche a abouti à l'entrée de plus de 200 publications muséales dans la Biodiversity Heritage Library, au soutien international et à la participation au GBIF, et à la création d'un portail de données pour les spécimens de Musée.

Afficher les détailsMasquer les détails

Frank Hawthorne, Ph. D.

Chaire de recherche du Canada en cristallographie et minéralogie, Université du Manitoba
Winnipeg (Manitoba)

De 1973 à 1975, M. Frank Hawthorne a été boursier postdoctoral au département de sciences géologiques de l'Université du Manitoba. Il a été associé de recherche de 1975 à 1980 et boursier de recherche universitaire de 1980 à 1985.

En 1985, M. Hawthorne a été nommé professeur agrégé et en 1986, professeur de cristallographie et de minéralogie. Il est actuellement titulaire de la Chaire de recherche du Canada en cristallographie et minéralogie.

Les premiers travaux de M. Hawthorne portaient sur les problèmes structuraux et cristallochimiques des amphiboles. Il a alors utilisé plusieurs techniques expérimentales, y compris la diffraction des rayons X et des neutrons, la spectroscopie infrarouge et la spectroscopie Mössbauer. Il a résumé ses résultats dans un article de 300 pages sur les amphiboles, pour lequel il a reçu la médaille Hawley de l'Association minéralogique du Canada en 1983.

M. Hawthorne a ensuite porté son attention sur une série de problèmes cristallochimiques complexes impliquant des minéraux rocheux, tels que la staurolite, la vésuvianite, les pyroxènes, le béryl et la tourmaline. Il a utilisé une approche multidisciplinaire et appliqué de nouvelles méthodes analytiques et spectroscopiques pour résoudre ces problèmes minéralogiques. Ces résultats ont été utilisés pour fournir une indication des conditions prévalant pendant la cristallisation progressive des magmas.

Les travaux de M. Hawthorne sur le contenu énergétique des liaisons chimiques dans les structures minérales ont fait progresser la chimie à l'état solide et la cristallographie.

Afficher les détailsMasquer les détails

László (Les) Horváth and Elsa Pfenninger-Horváth

Minéralogistes amateurs, lauréats de la médaille Pinch
Montréal (Québec)

Les Horváth sont des minéralogistes amateurs passionnés qui ont eu un impact durable sur le développement des sciences minéralogiques au Canada et à l'étranger. Ils sont tous deux très absorbés par la minéralogie des complexes alcalins ignés de la Montérégie, et ce depuis plus de trente ans. Au mont Saint-Hilaire, par exemple, ils ont été les premiers à trouver plus de 60 des 365 espèces connues de la localité, y compris cinq nouvelles espèces minérales découvertes par eux-mêmes et deux autres en collaboration avec d'autres collègues.

Leurs vastes connaissances minéralogiques ne sont pas le produit de diplômes universitaires de pointe en sciences de la Terre. M. Horváth a étudié la métallurgie en Hongrie et la métallurgie et la gestion au Canada. Né en Hongrie en 1937, il est arrivé au Canada à l'âge de 20 ans, à une époque de grands bouleversements dans son pays d'origine.

Mme Horváth est née en Suisse. Elle est arrivée au Canada en 1968 et a travaillé pendant de nombreuses années comme technicienne de recherche au département de biochimie de l'Université McGill.

Tous deux sont maintenant à la retraite, ce qui leur permet de se concentrer sur leur passion : la minéralogie, en particulier celle des complexes alcalins. Actuellement, M. Horváth est impliqué avec Igor V. Pekov de l'Université de Moscou dans un relevé encyclopédique de la minéralogie des complexes alcalins. Le couple est fort occupé à lire et à compiler des données des sources les plus obscures à toutes les revues principales.

Afficher les détailsMasquer les détails

Andrew McDonald, Ph. D.

Professeur, École des sciences de la terre Harquail, Université Laurentienne
Président sortant, Association minéralogique du Canada
Sudbury (Ontario)

La recherche d'Andrew McDonald vise à utiliser la minéralogie comme un outil dans les géosciences. Bien qu'il mène toujours des recherches et des caractérisations de nouvelles espèces minérales, il est également intéressé à appliquer la minéralogie et la chimie cristalline comme un moyen de comprendre l'évolution des roches alcalines, de prospecter l'or et les métaux rares (p. ex., Ta, Nb) et de comprendre comment les structures atomiques des minéraux se rapportent à leurs propriétés physiques et optiques.

Afficher les détailsMasquer les détails

Peter Megaw, Ph. D.

Géologue, directeur de l'exploration de MAG Silver Corp
Tucson (Arizona) É.-U.

M. Peter Megaw, C.P.G., a un doctorat en géologie de l'Université de l'Arizona et plus de 27 ans d'expérience dans la prospection de l'argent et de l'or au Mexique. Il est un géologue professionnel agréé par l'American Institute of Professional Geologists et un géologue agréé en Arizona. M. Megaw a joué un rôle dans un certain nombre de découvertes minérales au Mexique, y compris de nouveaux gisements minéralisés dans des mines existantes, la mine Platosa d'Excellon Resources et les propriétés Juanicipio, Batopilas et Santa Eulalia de MAG Silver. Il est l'auteur de nombreuses publications scientifiques sur les dépôts de minerai, et il est souvent conférencier dans des conférences d'exploration universitaires et internationales.

Afficher les détailsMasquer les détails

Frank et Wendy Melanson

McDougall Minerals
Bancroft (Ontario)

Frank et Wendy Melanson sont des collectionneurs de minéraux retraités qui sont des membres essentiels du Bancroft Gem and Mineral Club, situé à Bancroft en Ontario. Madame Melanson est la conservatrice de la collection du Bancroft Club.

Afficher les détailsMasquer les détails

Paula C. Piilonen, Ph. D.

Scientifique, Sciences minérales, Recherche et collections, Musée canadien de la nature
Ancienne présidente et ancienne vice-présidente, Association minéralogique du Canada
Gatineau (Québec)

Mme Paula Piilonen se spécialise dans l'étude des minéraux dans des roches alcalines qui contiennent des éléments de terre rare comme le zirconium, le niobium et le titane. Elle se concentre sur la compréhension de la façon dont ces éléments rares forment des minéraux, comment ils se comportent dans différents environnements géochimiques, et ce que leur présence ou leur absence peut nous dire sur les roches dans lesquelles ils se sont formés. Son travail s'étend de la Norvège à l'Asie du Sud-Est.

Mme Piilonen étudie la minéralogie et l'origine du complexe alcalin de Larvik, au centre de la vallée du Rift d'Oslo. Le complexe Larvik est historique d'un point de vue géologique, et a été désigné comme un géoparc de l'UNESCO.

De l'autre côté de la planète, on la trouve en expédition dans la jungle cambodgienne à la recherche de pierres précieuses comme le zircon (ZrSiO4), la topaze et le béryl. L'examen de la chimie des cristaux de zircon aidera à faire la lumière sur l'évolution géologique du Cambodge.

Afficher les détailsMasquer les détails

George Robinson

Ancien conservateur et spécialiste principal des collections au Musée canadien de la nature
Récipiendaire du prix Carnegie Mineralogical
Ogdensburg (New York) É.-U.

L'intérêt de George Robinson pour les minéraux a commencé par une expo-sciences en troisième année et a continué de croître pendant ses années de secondaire, ce qui l'a conduit à fréquenter l'Université de New York Potsdam, où il a obtenu un baccalauréat en sciences géologiques. Pendant les six années suivantes, il a enseigné les sciences de la Terre à l'école secondaire, période au cours de laquelle il a épousé l'artiste minéralogiste bien connue, Susan Robinson. De 1974 à 1978, il a fréquenté l'Université Queen's (Kingston, Ontario) où il a étudié sous l'éminent minéralogiste Leonard Berry, et a reçu son doctorat en sciences géologiques.

Pendant les quatre années suivantes, Susan et lui sont devenus commerçants de minéraux à plein temps, mais ils sont revenus au Canada en 1982, où M. Robinson a été conservateur et spécialiste principal des collections au Musée national des sciences naturelles (maintenant le Musée canadien de la nature) pendant 14 ans.

M. Robinson s'est joint en 1996 à la faculté de l'Université technologique du Michigan, où il a travaillé comme conservateur du A.E. Seaman Mineral Museum et professeur de minéralogie au département de génie géologique et minier. Ses intérêts de recherche comprennent l'étude paragénétique des gisements minéraux classiques et nouveaux, la description de nouvelles espèces minérales et la minéralogie topographique.

M. Robinson compte à son actif plus d'une centaine d'articles professionnels et de publications, y compris un best-seller intitulé Minerals, publié par Simon & Schuster en 1994. Il a aussi signé Mineralogy of Michigan (deuxième édition), The A.E. Seaman Mineral Museum : Its History and Collections, Minerals of the Lake Superior Iron Ranges, et The Collector's Guide to the Minerals of New York State.

M. Robonson est bien connu dans la communauté minéralogique. Il est associé de recherche au Musée de l'État de New York et membre du conseil consultatif de l'Institut de minéralogie Hudson. Il a été cité dans divers répertoires dont Leaders of American Secondary Education, Dictionary of International Biography, International Directory of Distinguished Leadership et Marqui's Who's Who in Science and Engineering. Il a été rédacteur en chef adjoint pour The Mineralogical Record, Rocks and Minerals, The Canadian Mineralogist et The Canadian Gemmologist. Il a aussi rédigé des sommaires pour Mineralogical Abstracts. Il a également été directeur de Mineralogical Record, inc. pendant 25 ans, et participe depuis 1985 au comité du Symposium de minéralogie de la Rochester Academy of Science. En 2009, un chromate de plomb rare a reçu le nom de georgerobinsonite en son honneur. Enfin, en 2012, il a été le récipiendaire du prestigieux Prix de minéralogie Carnegie.

Afficher les détailsMasquer les détails

Peter Tarassoff

Métallurgiste, retraité, vice-président et expert scientifique en chef de Noranda inc.
Université McGill, Musée Redpath
Montréal (Québec)

M. Peter Tarassoff est né à Montréal en 1934. Il détient un baccalauréat en génie métallurgique de l'Université McGill et un doctorat en métallurgie chimique du Massachusetts Institute of Technology.

En 1953, alors qu'il était étudiant de premier cycle, M. Tarassoff a eu l'occasion de travailler pour la Commission géologique du Canada dans le territoire du Yukon, d'où il a rapporté une boîte de dynamite remplie de spécimens de minéraux. Il a aussi été initié aux pegmatites de la Nouvelle-Angleterre par des membres du Boston Mineral Club alors qu'il était étudiant diplômé au MIT.

M. Tarassoff a commencé à explorer et à collectionner dans certains des endroits les plus importants du Canada. En 1962, il découvre le filon-couche alcalin de Saint-Amable (carrière de Demix-Varennes). En 1963, il visite pour la première fois le site désormais mondialement célèbre de mont Saint-Hilaire, où il recueille continuellement des spécimens jusqu'à nos jours. Après sa retraite, M. Tarassoff s'est concentré sur la minéralogie et l'ornithologie. Il a été le premier à identifier au moins 35 des 400 espèces minérales trouvées à mont Saint-Hilaire. En outre, ses collections et les examens subséquents lui ont permis de découvrir 12 nouvelles espèces non seulement à mont Saint-Hilaire, mais dans d'autres localités alcalines. Considéré comme le doyen des collectionneurs de minéraux du mont Saint-Hilaire, M. Tarassoff a été honoré de voir une nouvelle espèce nommée pétarasite en son honneur en 1980 par George Y. Chao, T.T. Chen, et J. Baker.

En plus de fournir des services à la communauté scientifique, M. Tarassoff est revenu à ses racines, il y a 14 ans, pour travailler comme bénévole au Musée Redpath, où il a aidé à renouveler complètement les expositions de minéraux et à réorganiser la collection de minéraux. Il a écrit un guide scientifique pour la galerie de minéraux. Il porte le titre de conservateur honoraire de la minéralogie au Musée canadien de la nature. M. Tarassoff sait où sa passion pour les sciences minérales a commencé et il fait de son mieux pour assurer que la prochaine génération ait les mêmes opportunités que lui.

Afficher les détailsMasquer les détails