Le Musée est fermé temporairement

Jusqu'à nouvel ordre, le Musée sera fermé à des fins préventives contre le virus COVID-19. En apprendre davantage.

  1. Accueil>
  2. Au sujet du Musée>
  3. Nouvelles du Musée>
  4. Nouvelles>
  5. Réflexions de notre présidente sur 2019

Réflexions de notre présidente sur 2019

Il est inspirant de réfléchir à cette première année d'accomplissement de la nouvelle mission mondiale du Musée canadien de la nature qui est de sauver le monde pour les générations futures avec des preuves, des connaissances et de l'inspiration. Dans cet esprit, mes réflexions cette année porteront sur la façon dont nous avons contribué à chaque composante de notre mission.

Preuves : explorer pour recueillir, préserver et gérer les preuves matérielles de la flore, de la faune et de la géologie du Canada et du monde, à l'échelle géographique et au fil du temps. Ainsi, le Musée « sauve » le monde pour l'étude scientifique et l'observation publique.

Insectes : un don de fin d'année de plus de 20 000 spécimens qui nous a demandé un effort valable pour trouver de l'espace pour ces ajouts importants à la collection nationale.

GBIF Global Biodiversity Information Facility : le Musée continue de participer à la gouvernance de cet organisme mondial chargé d'héberger des milliards d'enregistrements de données sur la biodiversité. Les données du Musée canadien de la nature à elles seules ont fait l'objet de 1,2 MILLIARD de téléchargements.

Commission géologique du Canada : la CGC poursuit son important travail de catalogage numérique de sa collection avant de déménager au campus du patrimoine naturel du Musée canadien de la nature où elle sera conservée avec le reste de la collection géologique nationale.

Journée portes ouvertes : plus de 4000 visiteurs ont assisté à la journée portes ouvertes annuelle de notre campus de la recherche et des collections à Gatineau. Ils y ont rencontré des chercheurs, des experts en collections, des restaurateurs, des bibliothécaires et des employés des programmes publics. Tout le monde était mobilisé, y compris le personnel de l'informatique et un employé des expositions en costume de Martin l'orignal.

L'année complète d'exploitation de la Cryobanque nationale canadienne de la biodiversité a comporté de nombreuses visites avec des collègues des musées, des universités, du gouvernement et des ONG.

Connaissances : entreprendre des recherches originales ou collaborer avec d'autres établissements scientifiques au Canada et à l'étranger afin d'acquérir de nouvelles connaissances scientifiques tout en donnant accès physiquement ou numériquement aux collections d'histoire naturelle nationales du Musée.

Expéditions de recherche : plus de 350 jours sur le terrain pour explorer, recueillir et documenter la biodiversité et la géodiversité du Canada et du monde.

Les articles, les citations et les autres utilisations de la collection du Musée canadien de la nature ont été signalés dans la première revue scientifique annuelle; 255 articles ont été publiés par le personnel du Musée et ses associés et/ou ont été rendus possibles par la collection de 14,6 millions de spécimens d'histoire naturelle.

Mentorat d'étudiants : plus de 35 étudiants de premier, deuxième et troisième cycles ont été encadrés par nos experts en recherche et en collections, inspirant ainsi la prochaine génération de chercheurs spécialisés dans les collections.

Programme de formation scientifique : ce programme a permis de financer huit étudiants de premier cycle et de maîtrise cherchant à en apprendre davantage sur la recherche fondée sur les collections sous la supervision d'un expert du Musée canadien de la nature.

Contribution au dialogue mondial : nos experts scientifiques ont apporté leur éclairage sur divers rapports et positions pour la CDB (Convention sur la diversité biologique), l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature), le GBIF, la SPNHC (Society for the Preservation of Natural History Collections), Biodiversity Next! et l'IPBES (Intergovernmental Science-Policy Platform on Biodiversity and Ecosystem Services).

Inspiration : en s'appuyant sur les bases de ses vastes collections et recherches et en travaillant avec des partenaires de renommée internationale, le Musée utilise ses expositions, sa programmation, son programme de sensibilisation numérique et son programme d'expositions itinérantes internationales pour présenter des preuves et des connaissances scientifiques. Ces efforts inspirent de nouvelles réflexions et encouragent des actions qui « sauveront le monde » pour les générations futures.

Campagne-éclair de nettoyage : cinq jours à frotter les tuiles de mosaïque, à éponger l'huile qui suintait du rorqual bleu, à passer l'aspirateur sur les ours polaires, à épousseter les fossiles, à nourrir les poissons, à nettoyer les aquariums et à remplacer les ampoules, tout en accueillant quelques célébrités locales désireuses de participer à cette tradition annuelle.

Boutique : nouvelle approche, nouvelle marchandise, plus grande sélection avec un accent sur les articles représentatifs du Canada – le tout pour établir des connexions inspirantes avec le contenu de notre galerie et notre personnel engagé et dévoué.

La survie au ralenti : tout le monde a eu plus de temps pour venir admirer l'exposition sur les paresseux qui a été prolongée jusqu'en avril. Produite en collaboration avec les Little Ray's Nature Centres, l'exposition a ensuite pris la route pour Halifax.

Ptérosaures : notre exposition spéciale d'été a connu un grand succès auprès des visiteurs de la région de la capitale nationale, du Canada et du monde entier. Cette exposition s'est ajoutée à l'offre Papillons et à nos films en 3D, si bien qu'il y en a eu pour tous les goûts tout au long de l'été.

L'offre spéciale de l'été a permis d'obtenir un taux de satisfaction des visiteurs de 97 % et un taux de recommandation du Musée de 97 %. Cet excellent résultat est attribuable à l'équipe dévouée de l'Édifice commémoratif Victoria.

La lune au Musée : La Méduse a quitté le Lanternon de la Reine pour faire place à la sculpture lunaire de 7 mètres de Luke Jerram! De plus, le 50e anniversaire du premier alunissage a été commémoré par l'exposition de Michael Benson « Mondes d'ailleurs : Visions de notre système solaire », par l'exposition de notre propre roche lunaire, et par des présentations publiques des astronautes canadiens.

Plastiques océaniques à la Galerie de l'eau : inspirés par l'exposition allemande Ocean Plastics Lab présentée en 2018, nous avons monté une exposition sur l'histoire importante de l'impact des microplastiques sur la vie sur notre planète.

Qilalukkat! : la récolte durable des bélugas est un mode de vie pour les Inuvialuit, et cette histoire est racontée dans une exposition spéciale montée par le Musée canadien de la nature à partir du matériel fourni par le Centre du patrimoine septentrional Prince-de-Galles des T.N.-O.

Soirées pyjama : qui peut résister à la chance de dormir parmi les dinosaures? Il semble qu'il y en avait des centaines qui ne pouvaient pas rater l'occasion – des clubs de jeunes, aux familles en passant par les adultes. D'autres viendront en 2020.

L'engagement du public a atteint des millions de personnes sur place, hors site et en ligne grâce à Nouvelles nature, à Scoop nature, à Blogue nature, à Contenu nature, à YouTube Nature et à une collaboration récemment lancée avec la CBC sur curio.ca pour présenter du contenu du Musée canadien de la nature sur l'Arctique.

Pour rendre tout cela possible :

  • Budget 2016 : les investissements dans les installations et les systèmes se sont poursuivis, ce qui a permis d'installer de nouvelles chaudières à l'ECV et de nouveaux refroidisseurs au Campus du patrimoine naturel.
  • Le système de gestion de la relation client de Tessitura continue à fournir des services essentiels à notre équipe de première ligne au service des visiteurs et des membres.
  • Engagement des employés : les recommandations sur le perfectionnement professionnel, la formation des employés, la reconnaissance et les bénévoles se sont poursuivies en 2019, en mettant particulièrement l'accent sur la plateforme de formation en ligne de l'École publique du Canada.
  • Année record pour les adhésions avec plus de 7000 ménages membres qui ont choisi de s'abonner au Musée afin de pouvoir le visiter quand ils le souhaitent pendant l'année.
  • Année record pour la commandite d'entreprise avec l'ouverture en décembre 2019 de Moi et mes microbes, commanditée par la Fondation W. Garfield Weston, l'Université de Calgary, BioGaia et The Globe and Mail.
  • Office 365 et Sharepoint sont nos nouveaux amis numériques, soutenant une entreprise muséale plus collaborative, plus efficace et plus efficiente.
  • Nous avons accueilli de nouveaux administrateurs au sein de notre Conseil d'administration – ils ont participé à une visite de l'édifice de recherche et des collections , au gala des prix Inspiration nature, à un petit déjeuner de reconnaissance du personnel et à une séance d'initiation à la recherche. Il leur reste beaucoup de choses à apprendre sur le grand trésor national que nous gérons pour le Canada.
  • Tout cela est rendu possible grâce aux centaines de personnes passionnées par notre mission, notamment notre personnel, nos bénévoles, nos stagiaires, nos fournisseurs, nos bailleurs de fonds et nos collaborateurs.

Merci à vous d'avoir participé à notre mission mondiale consistant à sauver le monde pour les générations futures avec des preuves, des connaissances et de l'inspiration.

Meg Beckel
Présidente-directrice générale
Musée canadien de la nature