1. Accueil>
  2. Au sujet du Musée>
  3. Nouvelles du Musée>
  4. Médias>
  5. Communiqués>
  6. L’art de la Flore : Une exposition nationale d’art botanique ouvre au Musée canadien de la nature

L’art de la Flore : Une exposition nationale d’art botanique ouvre au Musée canadien de la nature

Cypripède jaune (Cypripedium parviflorum Salisb.) Oeuvre en aquarelle et gouache par Ann Love de King, Ontario. 

Ottawa, 10 mai 2018 — Une nouvelle exposition nationale d’art botanique au Musée canadien de la nature présente des plantes indigènes du Canada dans toute leur beauté et leur délicatesse. L’art de la flore qui comprend 48 peintures et dessins signés par des artistes canadiens contemporains fait partie d’une collaboration internationale avec l’American Society of Botanical Artists.

À l’affiche pendant cinq mois jusqu’au 14 octobre 2018, L’art de la flore s’ajoute aux expositions qui ouvriront en mai dans cinq villes canadiennes et dans 24 pays du monde. Le 22 mai, pour  marquer la Journée internationale de la diversité biologique, on dévoilera à L’art de la flore  un diaporama de 900 œuvres d’art botanique provenant des expositions internationales.

« Faire l’expérience de la diversité des plantes par l’entremise de l’art est un moyen inspirant de tisser des liens avec le monde naturel, déclare Meg Beckel, présidente-directrice générale du Musée canadien de la nature. Nous sommes ravis de faire connaître quelques-uns des éminents artistes botaniques du pays dans le cadre de cette collaboration internationale qui met à l’honneur la diversité végétale. »

Les œuvres de L’art de la flore sont exposées par région géographique du pays. Elles sont réalisées à la main à l’aide de techniques traditionnelles de dessin, de peinture et de gravure qui ont fait leurs preuves. Les oeuvres représentent les divers stades de vie végétale, de la pousse à la plante fanée et comprend des arbres, des arbustes, des lichens, des champignons et des fleurs sauvages, ainsi que des espèces en péril au Canada comme le magnolia acuminé ou l’oponce de l’est. Six oeuvres représentent des orchidées. Chaque oeuvre s’accompagne d’une carte de répartition, ainsi que du nom scientifique et du nom vernaculaire de la plante représentée.

 « L’art de la flore est un moment décisif pour l’art botanique au Canada, explique Kerri Weller, présidente de l’exposition et professeure renommée d’art botanique à Ottawa. La collaboration avec 24 autres pays à cet évènement mondial est une oeuvre pionnière pour nous tous. Grâce à ce projet, nous espérons attirer l’attention sur l’importance que revêtent la diversité de nos plantes indigènes et leur conservation, ainsi que sur la renaissance de l’art botanique contemporain. »

Parmi les œuvres exposées, 26 ont été choisies par un jury et ont obtenu l’aval scientifique des botanistes du Musée. Les 22 autres sont signées par des artistes canadiens invités, reconnus par le prestigieux Hunt Institute for Botanical Documentation de l’université Carnegie Mellon de Pittsburgh, en Pennsylvanie.

Plusieurs activités accompagneront l’exposition L’art de la flore : des visites guidées mensuelles  pour le public, les mercredis 30 mai, 13 juin, 11 juillet, 8 août et 12 septembre; des causeries et des visites pour les aînés, les 22 août, 19 septembre et 4 octobre; des ateliers de dessin pour les aînés, les 27 juin, 25 juillet, 29 août et 26 septembre. Une causerie sur le thème de l’art botanique se tiendra également le 4 octobre. Pour de plus amples renseignements, consultez nature.ca.                                                                                                                      

La visite de L’art de la flore est comprise dans les droits d’entrée au Musée. Le Musée canadien de la nature se situe au 240, rue McLeod à Ottawa. Visitez nature.ca pour connaître les horaires et les tarifs. Suivez le Musée sur Twitter (@museedelanature), sur Instagram (museedelanature) et sur Facebook.com/museecanadiendelanature.

À savoir sur l’art botanique :

  • Les oeuvres d’art botanique représentent les plantes avec exactitude scientifique et expression artistique. L’art botanique contemporain se fonde sur des traditions bien ancrées puisant à l’histoire de l’art et aux sciences botaniques, ainsi qu’à l’horticulture, la médecine et l’agriculture.
  • L’illustration botanique met l’accent sur l’aspect scientifique et l’exactitude botanique à des fins d’identification des plantes.
  • L’art botanique privilégie la valeur esthétique de la plante ou de la fleur, qui est représentée de façon très exacte sur le plan botanique mais sans comporter nécessairement TOUTES les données requises par les botaniste (par exemple les racines, les graines, les tiges ou les feuilles).
  • Les oeuvres sont souvent en couleur sur fond neutre. Mais elles représentent parfois des plantes dans leur habitat naturel.
  • La peinture florale n’est pas considérée comme de l’art botanique. C’est un style de peinture qui laisse davantage de place à l’interprétation et ne recherche ni l’identification d’une plante, ni l’exactitude botanique ni l’éducation.  

Quelques plantes illustrées dans L’art de la flore :

  • Fleurs sauvages (p. ex. l’arisème petit-prêche, le fraisier des bois , l’asaret du Canada, l’ancolie du Canada, arbres (la pruche de l’Ouest, le pin blanc), arbuste (le sumac vinaigrier, le sorbier d’Amérique), lichens (l’érioderme boréal, une espèce en voie de disparition au Canada atlantique), champignons (p. ex. le bolet à pied jaune vif).
  • Espèce à aire de répartition très vaste (p. ex. la linaigrette à feuilles étroites, indigène dans presque tous les territoires et les provinces) et d’autres à distribution très restreinte au pays (p. ex. le chêne de Garry, signalé au Canada seulement dans l’extrême sud-ouest de la Colombie-Britannique).
  • Orchidées (p. ex. le calypso bulbeux, le cypripède jaune, le cypripède royal).  

Un mot sur le Musée canadien de la nature
Le Musée canadien de la nature est le musée national de sciences et d’histoire naturelles du Canada. Il a vocation à transmettre des idées fondées sur des faits, à procurer des expériences instructives et à favoriser une relation enrichissante avec la nature d’aujourd’hui, d’hier et de demain. Il emprunte plusieurs voies pour y parvenir : la recherche scientifique, des collections réunissant plus de 14,6 millions de spécimens, des programmes éducatifs, des expositions originales et itinérantes, ainsi qu’un site Web dynamique (nature.ca).

Renseignements pour les médias :

Laura Sutin
Relations avec les médias
Musée canadien de la nature
613-.698.7142 (cell.)
lsutin@mus-nature.ca

Dan Smythe
Relations avec les médias
Musée canadien de la nature
613.566.4781; 613.698.9253 (cell.)
dsmythe@mus-nature.ca