Fermeture du Musée

Le Musée est fermé jusqu'à nouvel ordre en raison de la pandémie de COVID-19. En apprendre davantage.

  1. Accueil>
  2. Au sujet du Musée>
  3. Nouvelles du Musée>
  4. Médias>
  5. Communiqués>
  6. Crise de la biodiversité : Un symposium scientifique au Musée canadien de la nature pour célébrer le Jour de la Terre

Crise de la biodiversité : Un symposium scientifique au Musée canadien de la nature pour célébrer le Jour de la Terre

Ottawa, 16 avril 2021— Perte d’habitats, changements climatiques et activités humaines sont autant de facteurs influant sur la biodiversité mondiale.    

Le 22 avril, Jour de la Terre, le Musée canadien de la nature présentera un aperçu des problèmes qui affligent la vie sur la planète dans le cadre d’un symposium virtuel gratuit auquel participeront des spécialistes du Canada, des États-Unis, du Mexique et d’Europe.

La conférence débutera en soirée le 21 avril par une conférence publique des paléoécologistes Advait Jukar, Ph. D., de l’Université Yale et Danielle Fraser, Ph. D., du Musée. Ils aborderont l’épineuse question du rôle des humains dans les changements climatiques et l’extinction des espèces.  

La biodiversité désigne l’ensemble des formes de vie sur la planète, des créatures microscopiques aux plus gros mammifères. Pour saisir cette biodiversité, il faut décrire et documenter les formes de vie existantes et passées, connaître les lieux où on les trouve, et établir les liens entre les espèces dans les écosystèmes. Ces connaissances de base concentrent les efforts des responsables de la recherche et des collections du Musée canadien de la nature, tout comme ceux de leurs collègues des grands musées d’histoire naturelle.

« Les scientifiques accumulent des données sur la perte de biodiversité dans le monde entier et, malheureusement, il apparaît de plus en plus évident que nous connaissons, en ce moment, la sixième extinction de masse, déclare Danielle Fraser, directrice du Centre Beaty pour la découverte des espèces du Musée et coordonnatrice du symposium. En reconnaissant l’ampleur du problème, on peut mieux saisir ce que tout cela implique pour notre santé et notre bien-être. Nous avons réuni des scientifiques qui étudient ces changements à l’échelle locale et à celle de la planète pour échanger sur les effets de la perte de biodiversité et l’intérêt de conserver les espèces autour de nous. »

Deux présentations principales donneront le ton au programme de la journée. Le matin, Camille Parmesan, Ph. D., une des plus éminentes spécialistes des effets du climat sur la biodiversité donnera un exposé sur le rôle des collections muséales dans l’étude des changements de la biodiversité.

Dans l’après-midi, Gerardo Ceballos, Ph. D., du Mexique présentera des statistiques étonnantes sur l’extinction des espèces tout en donnant un peu d’espoir en affirmant que la communauté mondiale peut encore agir pour stopper la dégradation de la planète.  

Le thème du symposium est fort à propos. La Société royale du Canada a tout récemment présenté une déclaration conjointe sur la crise de la biodiversité de concert avec les autres académies des sciences des pays du G7. Le Musée canadien de la nature fait partie des premiers établissements d’Amérique du Nord à se joindre à la Coalition mondiale pour la biodiversité de la Commission européenne (#UnitedforBiodiversity) aux côtés des musées d’histoire naturelle, des zoos et des aquariums.

Onze autres intervenants donneront leurs points de vue. Parmi les points abordés figurent un rapport sur la salubrité des océans de la planète, l’utilisation des lichens comme indicateurs de la biodiversité, une perspective autochtone sur la biodiversité par Myrle Ballard, Ph. D., Anishinabée de la Première Nation du lac Saint-Martin.

Le symposium comportera aussi quelques conférences éclairs de scientifiques et d’étudiants diplômés, qui disposeront de cinq minutes pour faire connaître leurs projets aux participants.  

Visitez nature.ca/biodiversite pour de plus amples renseignements sur le symposium : conférenciers, programme, inscription gratuite à la journée de symposium et à la conférence publique du 21 avril.

Renseignements pour les médias
Dan Smythe
Chef, Relations avec les médias
Musée canadien de la nature
613-698-9253 (cell.)
dsmythe@mus-nature.ca