1. Accueil>
  2. Au sujet du Musée>
  3. Mission et organisation>
  4. Prix Inspiration Nature>
  5. Lauréats 2019

Lauréats 2019

Jeunes
Adultes
Prix d'honneur
Organisations à but non lucratif (petites et moyennes)
Organisations à but non lucratif (grandes)
Entreprises (petites et moyennes)
Entreprises (grandes)

Jeunes

Sophia Mathur
12 ans
Sudbury (Ontario)
Projet : Vendredis pour l'avenir du Canada
Sophia a commencé à faire du lobbyisme environnemental auprès de la classe politique à l'âge de sept ans, ce qui l'a conduite jusqu'au Congrès des États-Unis avec l'organisation Citizens' Climate Lobby. Elle a répondu à l'appel à l'action que Greta Thunberg a lancé aux jeunes en faveur du climat et on lui attribue le mérite d'avoir instauré les Vendredis pour l'avenir du Canada, notre pays devenant ainsi le deuxième, après la Suède, à soutenir ce mouvement. Sophia s'est exprimée lors de conférences nationales, elle a fait parler d'elle dans les médias nationaux et a recueilli l'appui de 100 scientifiques de l'Université Laurentienne pour les grèves étudiantes pour le climat de Sudbury. L'installation artistique intitulée Parachute pour la planète, qu'elle a élaborée avec ses amis, a été exposée en 2019 en plusieurs endroits, notamment à la Colline du Parlement.

Adultes

Laurence Packer, Ph. D.
Toronto (Ontario)
Projet : Laboratoire Packer
Scientifique reconnu mondialement pour ses travaux sur les abeilles sauvages, Laurence Packer a enrichi la collection d'abeilles de l'Université York qui est devenue la plus importante au Canada et l'une de celles qui affichent la plus forte croissance au monde. Son laboratoire contient des spécimens de plus de 100 pays, qui représentent plus de 90 % des genres d'abeilles de la planète. Les scientifiques se fondent sur cette collection pour suivre le déclin des abeilles indigènes et tenter de les protéger. Le public peut aussi accéder en ligne aux ressources du laboratoire. Parmi ses nombreuses réalisations, cet éminent scientifique a dirigé un effort international pour élaborer le code génétique de toutes les abeilles de la Terre. Il a signé plusieurs livres sur les abeilles qui ont connu un vif succès, notamment l'ouvrage primé intitulé Keeping the Bees: Why All Bees Are At Risk and What We Can Do to Save Them.

Prix d'honneur

John Coope
Vancouver (Colombie-Britannique)
Projet : groupe d'intendance du parc de la page Jericho à Vancouver
John Coope se passionne pour la nature et son étude. Après sa retraite, cet ancien professeur de chimie de la University of British Columbia a satisfait son intérêt pour la botanique en fondant un groupe d'intendance du parc de la plage Jericho à Vancouver. Il a participé fidèlement à l'arrachage des plantes qui avaient envahi ce parc urbain bien aimé, d'abord la salicaire pourpre puis la renouée du Japon et l'anthrisque des bois qui sont ainsi passés d'environ 30 000 plants à presque zéro. Ses patrouilles hebdomadaires dans le parc ont inspiré d'autres personnes. Il tient un registre détaillé des plantes du parc, où il a recensé 300 espèces. Il forme de jeunes bénévoles à la flore locale. Ses 20 ans de bénévolat sont une source d'inspiration et prouvent que l'on peut toujours faire quelque chose pour la nature, peu importe l'âge ou les compétences.

Organisations à but non lucratif (petites et moyennes)

Sentier transcanadien
Montréal (Québec)
Projet : Le Grand Sentier
Lancé en 1992, ce réseau national s'est développé au point de relier plus de 15 000 collectivités sur 24 000 km. Les utilisateurs peuvent marcher, pédaler, avironner ou même se promener en raquettes dans des zones sauvages, rurales ou urbaines qui traversent souvent des parcs provinciaux, territoriaux ou nationaux. Il a été terminé en 2017 et renommé le Grand Sentier. Depuis, l'accent est mis davantage sur la pérennité écologique et l'intendance. Voici quelques-unes des initiatives récentes : financement de plus de 170 nettoyages de printemps communautaires par l'entremise d'un programme de subventions; panneaux sur la flore et la faune locales, les écosystèmes fragiles et les phénomènes naturels; nouveaux ateliers avec l'artiste Robert Bateman favorisant l'appréciation de certains éléments du sentier sous l'angle artistique.

Organisations à but non lucratif (grandes)

Second Harvest
Toronto (Ontario)
Projet : programmes de récupération alimentaire et de protection environnementale
Cet organisme à but non lucratif a été fondé en 1985 par deux amies Ina Andre et Joan Clayton dans le but de récupérer les aliments jetés par les restaurants et les épiceries. Second Harvest s'est développé au point de récupérer maintenant des millions de kilogrammes de nourriture par année qui sont distribués à plus de 370 agences de services sociaux et de centres alimentaires. Son site Web FoodRescue.ca met en relation les entreprises alimentaires avec les agences communautaires et permet aussi aux entreprises de calculer la quantité de gaz à effet de serre qu'elles ont économisée en donnant leurs surplus au lieu de les mettre à la poubelle. En 2019, Second Harvest a publié The Avoidable Crisis of Food Waste, la première étude et analyse sur ce secteur économique et sur le gaspillage de nourriture tout au long de la chaîne de valeur des produits alimentaires au Canada.

Entreprises (petites et moyennes)

Abeego
Victoria (Colombie-Britannique)
Projet : invention de l'emballage alimentaire en tissu à la cire d'abeille
L'emballage alimentaire Abeego à la cire d'abeille a été inventé en 2008 par Toni Desrosiers qui cherchait une solution de rechange aux pellicules plastiques. L'emballage alimentaire à la cire d'abeille protège les aliments tout en respirant, ce qui permet une conservation plus longue et réduit le gaspillage alimentaire. L'entreprise a adopté un système zéro déchet, les retailles de la production étant transformées en allume-feu. Abeego a fait œuvre de pionnier dans le domaine de l'emballage alimentaire écologique. Pour cette innovation, Toni Desrosiers a remporté le prix Pionnière TELUS dans le cadre des Prix canadiens de l'entrepreneuriat féminin RBC 2019 et a été nommée personne d'affaires de l'année 2019 par la Chambre de commerce du Grand Victoria.

Entreprises (grandes)

Calstone
Scarborough (Ontario)
Projet : jardin pluvial et habitat de pollinisateurs Tom Longboat
Le fabricant de meubles Calstone sort de son univers pour inciter les élèves à mieux connaître la nature et à agir dans leur collectivité. L'entreprise a collaboré avec les élèves de l'école Tom Longboat de Scarborough et le conseil scolaire local pour transformer un terrain vague en jardin pour pollinisateurs et en centre éducatif. Les 2300 espèces d'arbres et de plantes du jardin attirent quantité de pollinisateurs, dont le papillon monarque. Calstone a aussi travaillé avec l'Office de protection de la nature de Toronto et de la région et le conseil scolaire de Toronto pour rallier le secteur privé, l'administration municipale et les écoles. Ce projet est devenu le premier projet pilote du programme Meadoway, qui vise à reverdir une partie de Toronto de façon à créer un immense parc urbain.