COMPLET - Jeudi le 29 juillet à dimanche le 1 aout - Bon retour!

Le Musée est désormais ouvert du mercredi au dimanche. Achetez vos billets à l'avance en ligne.

  1. Accueil>
  2. Recherche et collections>
  3. Collections>
  4. Minéraux>
  5. La collection Gilles Haineault mont Saint-Hilaire

La collection Gilles Haineault mont Saint-Hilaire

Minéraux

En octobre 2020, le Musée canadien de la nature a annoncé l'acquisition d'une importante collection scientifique de minéraux du mont Saint-Hilaire au Québec.

La collection Gilles Haineault mont Saint-Hilaire compte plus de 8000 spécimens. Parmi la collection, on dénombre 1160 spécimens qui, selon la Commission canadienne d'examen des exportations de biens culturels, répondent aux critères de biens « d'intérêt exceptionnel et d'importance nationale ».

La collection comprend des spécimens d'exposition, des raretés et de nombreux spécimens types. Plusieurs de ces spécimens sont considérés comme les meilleurs de leur genre au monde. Certains sont microscopiques, ou de quelques millimètres seulement.

La collection a été acquise auprès du passionné de minéraux Gilles Haineault. Avec son épouse Liliane, il a constitué ce qui est considéré comme la plus riche de toutes les collections de minéraux du mont Saint-Hilaire, du milieu des années 1980 à 2007.

Haineault a trouvé le foyer idéal pour ses trésors dans la collection de minéraux nationale du Musée canadien de la nature, qui est conservée à l'édifice des collections et de la recherche du Musée à Gatineau, au Québec.

L'acquisition, soutenue en partie par la Fondation Nature (site Web en anglais), permet à la collection Haineault de demeurer au Canada tout en étant conservée par des professionnels, rendue accessible à la communauté scientifique et utilisée pour l'exposition au public, l'éducation et la diffusion.

À propos du mont Saint-Hilaire et du Musée canadien de la nature

Gilles Haineault © Musée canadien de la nature

Fermer.

Carletonite de la collection Gilles Haineault mont Saint-Hilaire collectée en 2000, 9 cm × 6 cm. Décrite en 1971, la carletonite n'a été trouvée qu'au mont Saint-Hilaire.

Le mont Saint-Hilaire est une colline isolée du sud du Québec, située à environ 40 km à l'est de Montréal, le long de la rivière Richelieu. Les collectionneurs de minéraux du monde entier reconnaissent le caractère exceptionnel du mont Saint-Hilaire et de la carrière Poudrette en ce qui a trait au caractère unique des espèces minérales qu'ils produisent.

Le Musée canadien de la nature et le mont Saint-Hilaire partagent une longue histoire. Le Musée a commencé à s'intéresser activement aux minéraux du mont Saint-Hilaire dans les années 1970, sous la houlette du conservateur des minéraux de l'époque Lou Moyd et des chercheurs Joel Grice, Ph. D., et Robert Gault.

Les scientifiques et le personnel en minéralogie du Musée ont décrit plusieurs nouvelles espèces minérales provenant du mont Saint-Hilaire. De nouvelles espèces continueront d'être décrites lors de l'étude de la collection Haineault.

Aucune autre localité minérale au Canada – et très peu d'autres dans le monde – n'a produit une aussi grande diversité d'espèces de minéraux exotiques. Mont Saint-Hilaire recèle plus de 430 espèces minérales distinctes (soit environ 8 % de toutes les espèces minérales connues dans le monde et 25 % de toutes les espèces connues au Canada!)

Cette remarquable diversité s'explique par la complexité de la composition des roches alcalines qui caractérisent le mont Saint-Hilaire.

On a trouvé ici des espèces minérales contenant plus de 40 éléments chimiques différents. Bon nombre de ces éléments constituants – le lithium (Li), le béryllium (Be), le zirconium (Zr), le niobium (Nb) et les terres rares – sont eux-mêmes rares dans la croûte terrestre.

Même après des décennies d'études scientifiques, beaucoup de processus géologiques qui ont donné lieu à la création du mont Saint-Hilaire, il y a plus de 115 millions d'années, demeurent un mystère.