1. Accueil>
  2. Planifiez votre visite>
  3. Calendrier>
  4. ParlonsNature>
  5. La dé-extinction>
  6. La dé-extinction

La dé-extinction

Sondage

Nous voulons vous entendre!

Donnez votre avis sur la dé-extinction dans les quatre cas suivants.

Vous voulez en savoir plus sur le sujet avant de répondre?

Tania Arbic © Musée canadien de la nature

Fermer.

De la viande de mammouth à l’épicerie?

Nourriture

Des animaux de grande taille, comme des mammouths, pourraient être ressuscités à des fins d’élevage, comme source de nourriture. Est-ce que la viande serait saine ou dangereuse? Pensez-vous que ce phénomène aiderait à réduire la faim dans le monde? Ou y voyez-vous simplement une nouveauté accessible aux plus fortunés?

Tania Arbic © Musée canadien de la nature

Fermer.

Des médicaments fabriqués à partir d’espèces disparues (ici la tourte voyageuse)?

Médicament

Certaines espèces ressuscitées pourraient posséder des propriétés pharmaceutiques qui permettraient l’élaboration de médicaments pour guérir des maladies mortelles. Jugez-vous acceptable de ressusciter des animaux disparus pour qu’ils se reproduisent et qu’on puisse ensuite en extraire des éléments bénéfiques aux humains? À qui appartiendraient ces animaux ressuscités?

Tania Arbic © Musée canadien de la nature

Fermer.

Le retour d’espèces disparues dans les zoos, comme ici le dronte de Maurice (nommé dodo en anglais)?

Au zoo

La possibilité de voir au zoo des spécimens bien vivants d’espèces auparavant disparues susciterait sûrement beaucoup d’intérêt. Mais est-ce acceptable au plan éthique de conserver dans des zoos des animaux qu’on ne retrouve plus à l’état sauvage? Et est-ce que la présence de ces spécimens vivants dans les zoos amènerait le public à percevoir l’extinction comme un phénomène réversible? Cela nuirait-il aux efforts de conservation de la nature?

Tania Arbic © Musée canadien de la nature

Fermer.

Des espèces disparues comme animaux de compagnie?

Animaux de compagnie

Si l’on peut ressusciter des espèces disparues, pourquoi ne pas y apporter aussi des modifications génétiques? Pourquoi ne pas créer, par exemple, de nouveaux animaux de compagnie? Est-ce que la nouveauté d’avoir son propre mammouth miniature l’emporterait sur les réserves qui se posent au plan éthique? Si les animaux que nous modifions ne se trouvent plus à l’état naturel, pourquoi y aurait-il alors un problème à les modifier pour créer de nouvelles espèces? En quoi est-ce différent que le développement d’une nouvelle espèce de chien?