1. Accueil>
  2. Le coin des profs>
  3. Ressources pédagogiques>
  4. Leçons>
  5. Fiche de l’élève

Fiche de l’élève

Les espèces envahissantes

Version PDF

Introduction

Qu’est-ce qu’une espèce envahissante?
Une espèce qui s’installe dans une région située à l’extérieur de son aire normale de répartition est dite espèce exotique ou non indigène. Si elle nuit à son nouvel environnement, on la qualifie alors d’envahissante. En raison de l’intensification du commerce et des voyages à l’échelle du globe, les espèces envahissantes posent un problème grandissant. Elles représentent la deuxième menace à la biodiversité après la destruction des habitats et une cause majeure d’extinction. Elles risquent de nuire considérablement à l’économie et à la santé humaine.

Kyle T. Ramirez © Kyle T. Ramirez (CC BY 3.0)

Fermer.

Un longicorne asiatique, Anoplophora glabripennis, une espèce envahissante en Amérique du Nord.

Espèces introduites au Canada (données de 2004) :

  • au moins un quart des plantes
  • 181 insectes qui se nourrissent de plantes ligneuses
  • 24 oiseaux
  • 26 mammifères
  • 55 poissons d’eau douce
  • 2 reptiles
  • 4 amphibiens
  • plusieurs champignons
  • plusieurs mollusques

Certaines de ces espèces introduites, comme le parasite causant la maladie hollandaise de l’orme, la salicaire pourpre, la spongieuse et la moule zébrée, sont bien connues pour leurs effets nuisibles. Elles font partie des « pires » espèces envahissantes de la planète.

Eric Engbretson, U.S. Fish and Wildlife Service © Public domain

Fermer.

Un gobie à taches noires, Neogobius melanostomus.

Les premières espèces envahissantes en Amérique du Nord sont arrivées avec les explorateurs et les colons européens. De nos jours de nouvelles espèces s’introduisent continuellement par terre, par air ou par mer. Elles colonisent de nouveaux territoires en « voyageant » sur les biens, les emballages et les véhicules de transport, comme les avions, les navires ou les autos. Parfois, elles sont introduites volontairement par le commerce en tant que produits agricoles et horticoles ou animaux de compagnie. Ce n’est que plus tard qu’elles se révèlent envahissantes.

Toutes les espèces introduites ne deviennent pas envahissantes. De fait, la plupart d’entre elles ne causent aucun tort et peuvent même se révéler bénéfiques. Beaucoup de nos animaux domestiques et de nos cultures ont été introduits. Bien qu’on ne connaisse pas avec certitude les raisons pour lesquelles une espèce devient envahissante, on pense que l’absence de prédateur et de maladie peut entraîner une explosion démographique.

Tonio H. © Tonio H. (CC BY 2.0)

Fermer.

Une chenille de spongieuse, Lymantria dispar.

Une fois établie, l’espèce introduite peut nuire à l’environnement en prélevant des proies, en parasitant des espèces indigènes ou en entrant en compétition avec elles. Cela peut avoir pour effet :

  • d’altérer le délicat équilibre naturel de l’écosystème;
  • de perturber les cycles de l’eau et des nutriments;
  • de perturber les fonctions vitales de l’écosystème, comme la filtration de l’eau (par les lieux humides) ou l’absorption des gaz à effet de serre (par les forêts).

Il s’agit là de dommages souvent irréversibles. Certaines espèces envahissantes peuvent même tuer directement les humains ou les bêtes. Le virus du Nil occidental en est un exemple.

Les effets des espèces envahissantes sont d’une telle ampleur qu’il est difficile d’en saisir entièrement l’incidence sur l’économie. Au Canada, on estime que les pertes causées par les ravageurs des forêts et des cultures s’élèvent à 7,5 milliards de dollars chaque année. Cela comprend les dommages directs causés par les ravageurs ainsi que les millions de dollars consacrés à la lutte contre ces espèces nuisibles.

Un exemple : la moule zébrée
Introduite au Canada en 1988, la moule zébrée, Dreissena polymorpha, continue de causer des torts sérieux aux rivières et aux lacs. Originaire de la région de la mer Caspienne, cette espèce a d’abord envahi des pays comme les Pays-Bas, la Bulgarie et la Russie. Elle s’est vraisemblablement propagée en Amérique du Nord et dans d’autres régions du monde par le lest des navires.

André Martel © Musée canadien de la nature

Fermer.

Des moules zébrées fixées à une moule indigène.

La présence de la moule zébrée a pour la première fois été signalée en Amérique du Nord en 1988, dans le lac St. Clair, en Ontario. Depuis, elle s’est répandue dans les rivières et les lacs  associés au système des Grands Lacs et occupe maintenant presque tout l’Est des États-Unis. Le gouvernement américain a pris des mesures pour bloquer son expansion. Sur les routes des États-Unis, il est par exemple illégal de remorquer un bateau sur lequel se sont fixées des moules zébrées.

La moule zébrée vit environ 2 ans et atteint une longueur de 3 cm. Elle produit en général chaque année de 20 000 à 50 000 oeufs et parfois même 1 000 000! Libérées dans l’eau, les larves nagent vers un habitat propice, où elles se fixent à un substrat dur, comme des roches ou la coquille d’autres moules. Des centaines de milliers de moules zebrées peuvent habiter un mètre carrée.

Cette espèce se nourrit par filtration et filtre jusqu’à un litre d’eau par jour. Elle peut « nettoyer » complètement un lac ou une rivière de ses algues, de son plancton et de ses détritus, et priver ainsi les autres organismes de leurs ressources alimentaires microscopiques. 

La moule zébrée se fixe au substrat avec une sorte de colle très résistante. Elle croît sur n’importe quelle surface dure, comme la coque des bateaux, l’extérieur et l’intérieur des tuyaux et même la coquille des autres moules d’eau douce.

Activité 1 : Espèces envahissantes et biodiversité

Visionnez la vidéo suivante, où André Martel, chercheur au Musée canadien de la nature, décrit les effets d’une espèce envahissante dans une rivière.
Vidéo : Les envahisseurs (ou espèces envahissantes) (3 min 25 s)

Répondez aux questions suivantes.

1.1 Que peut-il arriver aux espèces indigènes lorsqu’on introduit une espèce exotique ou non indigène dans l’écosystème?

1.2 Pourquoi la diversité des espèces est-elle importante?

Activité 2 : Croissance démographique exponentielle

Visionnez l’animation suivante, qui illustre la croissance démographique de la moule zébrée.
Animation : Espèces envahissantes et croissance démographique exponentielle

Répondez aux questions suivantes.

2.1 Dans quels cas les espèces envahissantes peuvent-elles dominer les espèces indigènes? Nommez-en deux.

2.2 Qu’est-il arrivé à la population de moules zébrées dans la rivière Rideau, en Ontario, de 1993 à 1996?

Activité 3 : Formulation de questions sur les espèces envahissantes

Visionnez la présentation PowerPoint suivante sur la différence entre questions ouvertes et fermées.
PowerPoint : Les espèces envahissantes

3.1 À l’aide du tableau en deux volets, formulez 4 questions ouvertes et 4 questions fermées sur les espèces envahissantes.
Tableau en deux volets (PDF)

Hans Hillewaert © Hans Hillewaert (CC BY-SA 4.0)

Fermer.

Un crabe européen, Carcinus maenas.

Activité 4 : Rapport de recherche

4.1 Choisissez comme sujet de rapport une de vos questions ouvertes sur les espèces envahissantes.

Le schéma de réactions en chaîne à la fin de cette fiche vous aidera dans votre réflexion.

Dans le cercle central, inscrivez une question ouverte qui vous invite à réfléchir et à prédire ce qui pourrait survenir à partir des données disponibles. Remplissez ensuite les autres cercles avec les éventuels effets découlant de la question de départ.

L’idée est de penser à la façon dont chaque changement peut en provoquer d’autres. Ce qui arrive dans un cercle se répercute sur un cercle voisin. Ajoutez des flèches pour indiquer les relations.

4.2 À l’aide de ce que vous avez déjà appris, des sites Web ci-dessous et d’autres sources fiables d’information, effectuez votre recherche et rédigez un rapport.

Le rapport doit comporter 2 ou 3 pages et se fonder sur au moins 3 différentes sources.

4.3 Préparez une présentation orale d’une dizaine de minutes. Consultez votre enseignant pour examiner les formats possibles.

Ressources supplémentaires

Schéma de réactions en chaîne

Téléchargez le schéma

Plugiciels

Pour accéder au contenu complet de cette page, vous aurez possiblement à télécharger ce qui suit :