Sauter au contenu principal
Logo du Musée canadien de la nature.
Pour voir davantage du Musée virtuel du Canada / See more of the Virtual Museum of Canada.
Texte : Ukaliq le lièvre arctique.
Illustration d'une empreinte de lièvre arctique.
Accueil | Pour les enseignants | Bibliographie | Recherche | English
Texte : Parlons du lièvre arctique. Photo : Un lièvre arctique. Texte : Patrimoine, histoire et art. Photo : Une sculpture en ivoire de morse d'un lièvre arctique. Texte : Étudions le lièvre arctique. Photo : David Gray regarde dans une lunette d'observation. Texte : Jeux et activités. Photo : Un lièvre arctique pris sur le vif.
Texte : Parlons du lièvre arctique. Illustration : « Ukaliq » en écriture syllabique inuktitut, une feuille d'érable et un lièvre arctique.

>

Caractéristiques

>

Comportement individuel

>

Habitat

>

Comportement social

>

Répartition

>

Reproduction

>

Populations

>

Cycle de vie

>

Manger et se 
faire manger

>

Attribution d'un nom 
et classification
Illustration d'une empreinte de lièvre arctique.
Illustration 1) Un lièvre arctique assis entre deux biologistes.

Agrandir l'image.

Échapper à la capture

David Gray a vu des lièvres arctiques adopter des stratégies inusitées pour échapper à la capture. Par deux fois, un lièvre pourchassé par un renard arctique a sautillé jusqu'à un observateur humain, demeurant à moins de 3 m (3 pi) de lui jusqu'à ce que le renard renonce et quitte la scène. À une autre occasion, trois lièvres pourchassés par des loups se sont précipités parmi un troupeau de boeufs musqués et s'y sont reposés jusqu'à ce que les loups abandonnent la chasse.


Texte : Citation historique.

Des chaussettes qui piquent

« Ces lièvres hébergent une quantité extraordinaire de puces… Dans la région de Cape York, où les peaux de lièvre servent à faire des chaussettes, il arrive souvent qu'un lièvre soit tué et sa peau séchée et traitée en très peu de temps, avant que les parasites ne meurent, avec le résultat que l'on reçoit une colonie de puces en même temps que les nouvelles chaussettes. Leur morsure est extrêmement pénible et donne une idée de la torture que doit subir le lièvre. »

- Freuchen 1935

 

 

Manger et se faire manger

Nourriture | Alimentation | Prédateurs | Parasites | Réseau alimentaire

Les prédateurs

Le lièvre arctique (Lepus arcticus) est la proie des mammifères et des oiseaux. Le loup arctique a peut-être le plus de succès pour attraper des lièvres adultes. Même les louveteaux réussissent à capturer des lièvres dès leur premier automne.

Illustration 2) Un loup arctique.

Agrandir l'image.Loup arctique (Canis lupus).

 
Illustration 3) Un renard arctique poursuivant un groupe de lièvres.

Un renard arctique donne la chasse à un groupe de lièvres.

Icône représentant une caméra vidéo.

Pour faire jouer la vidéo :

Version QuickTime (3.3 Mo MOV)

Version Windows Media Player (1.2 Mo WMV)

 

Quoique plus petits que les lièvres arctiques, les renards arctiques s'attaquent à des lièvres adultes, habituellement sans grand succès. Les levrauts, cependant, sont souvent la proie des renards affamés et probablement des belettes hermines aussi (Mustela erminea).

Parmi les oiseaux prédateurs, le Faucon gerfaut est un important chasseur de lièvres. En été, lorsqu'il élève ses petits, il transporte régulièrement des lièvres jusqu'au nid, les coupant d'abord en deux pour en faciliter le transport. Les nids de Faucons gerfauts de l'île d'Ellesmere au Nunavut sont formés en partie d'os et de pattes de lièvres. Plus au sud, les Faucons pèlerins (Falco peregrinus) s'attaquent aussi aux lièvres arctiques.

Illustration 4) Un Faucon gerfaut adulte nourrissant ses petits dans le nid.

Agrandir l'image.On peut voir des pattes de lièvre dans ce nid de Faucon gerfaut (Falco rusticolus).

 
Illustration 5) Un lièvre arctique fuyant un Harfang des neiges.

Agrandir l'image.Ce lièvre arctique fuit un Harfang des neiges (Bubo scandiacus) en vol. Les narines évasées et l'oreille tournée vers l'arrière sont typiques d'un comportement d'alerte et de fuite.

Les Harfangs des neiges se nourrissent de lièvres, particulièrement de levrauts. Le nom commun français de cet oiseau provient du vieux nom anglo-saxon harfang, qui signifie 'attrapeur de lièvres'.

Les parasites

Comme la plupart des mammifères, les lièvres arctiques sont la proie de parasites et de maladies. Ils abritent plusieurs types de vers parasites intérieurement et sont incommodés extérieurement par différentes puces, dont l'espèce dépend de l'habitat de la population de lièvres.

   

Manger et se faire manger, page 1 < Précédente

 

Suivante > Manger et se faire manger, page 3

 

Carte du site | Générique | Commentaires | Avis importants

Mise à jour : 2012-02-20
© Musée canadien de la nature, 2004. Tous droits réservés.
Un site créé par le Musée canadien de la nature, en collaboration avec ses partenaires.

Générique de l'illustration : 1) David R. Gray. 2) David R. Gray. 3) David R. Gray. 4) S.D. MacDonald. 5) David R. Gray.