Logo du Musée canadien de la nature Sila : les énigmes du climat
Sila : les énigmes du climat
Accueil Enseignants Glossaire Plan du site English
Sila : les énigmes du climat Introduction Aventure Sensibilisation Et maintenant? Jeu

Le ciel nous tombe sur la tête!


Ryan : Quel endroit magnifique! Dommage que je n'aie pas apporté mon maillot de bain.

Morgan : Je ne te conseille pas de sauter à l'eau. Le courant doit être très fort, sans compter la température glaciale de l'eau.

Ryan : Oui, tu as sûrement raison. Mais dis-moi, qu'est-ce que ce gros trou d'eau au milieu des glaces peut bien avoir de particulier?

Inukshuk : Il est très particulier, parce que beaucoup d'espèces arctiques ne pourraient exister sans ces polynies.

Ryan : Sans ces quoi?

Portrait de Morgan, Ryan et Inukshuk.

1) Image d'une polynie.
2) Image d'eiders au bord d'une polynie.

Inukshuk : Ces polynies : ce sont des points d'eau qui ne gèlent pas l'hiver. Dans une mer complètement prise sous les glaces pendant huit mois, les polynies offrent aux baleines et aux phoques une ouverture pour respirer. Elles fournissent aussi des aires d'alimentation essentielles à de nombreuses espèces de canards marins, comme l'eider à duvet que tu peux justement voir remonter à la surface.

Morgan : Oh là là! Les gens du coin doivent être drôlement contents de voir ces eiders. On fait des parkas formidables avec leurs plumes et en plus leur chair est bonne à manger!

Inukshuk : Exactement. Les habitants de Sanikiluaq, dans l'archipel Belcher qui se trouve dans la baie d'Hudson, prennent des centaines de ces oiseaux et de leurs oufs pour se nourrir. Leurs parkas et leurs édredons de duvet sont vendus dans le monde entier.

Ryan : J'enfilerais volontiers un de ces parkas. Brrr, quel froid! Donc ces pollennies.

3) Image d'un eider.

Inukshuk : Ces polynies, voyons!

Ryan : Pardon, ces polynies, ne sont-elles pas un peu comme des oasis d'eau sur une étendue de glace, comme de petits lacs perdus dans le désert? Et comme dans le désert: pas d'oasis, pas de chameaux.

Inukshuk : Tout à fait. Sans polynie, pas d'accès à la nourriture et pas de canards.

Morgan : Mais comment se fait-il que l'eau ne gèle pas? Est-ce dû à la chaleur des changements climatiques?

Inukshuk : Non, cela dépend plutôt des puissants courants de marée qui tourbillonnent dans les environs des îles Belcher. Le réchauffement de la planète n'a pas grand chose à voir là-dedans. De fait, c'est plutôt l'inverse qui s'est produit il y a quelques années: un refroidissement soudain du climat a provoqué le rétrécissement et la disparition de plusieurs polynies de la région. Des dizaines de milliers de canards ont ainsi été privés de leur source d'alimentation et n'ont pas survécus l'hiver.

Morgan : Je me souviens d'avoir lu des articles sur le sujet dans les Nouvelles du Nord. Les eiders atterrissaient sur les toits et parmi les chiens de traîneau à Sanikiluaq. Pourquoi n'ont-ils pas migré vers le sud comme le font tous les autres canards et les oies du Nord?

Inukshuk : Cette espèce est devenue si dépendante des polynies pour se nourrir l'hiver qu'elle ne sait pas comment migrer. D'ailleurs, son nom scientifique Somateria mollissima sedentaria fait allusion à ce comportement sédentaire: c'est-à-dire qui ne migre pas.

Ryan : Oh! Cette bonne vieille « Somateria mollissima » sedentaria! la pantouflarde aux plumes précieuses du Grand Nord.

Morgan : Très drôle!

5) Image d'un eider en hiver.
6) Conséquences de l'irruption du Mont Pinatubo.

Ryan : Ai-je bien entendu? Vous avez dit que le climat avait subitement refroidi. Je croyais qu'il se réchauffait.

Inukshuk : À l'échelle de la planète, il se réchauffe en effet. Mais certaines régions de l'Arctique de l'Est connaissent actuellement un refroidissement. C'est l'éruption du Mont Pinatubo dans les Philippines en 1991 qui a amorcé un refroidissement sérieux dans ces régions et causé la mort de nombreux canards.

Ryan : Je ne comprends pas. Comment l'éruption d'un volcan se trouvant aux antipodes peut-elle inquiéter ces canards?

Inukshuk : Le monde est petit, mon ami. C'est ce que ces chercheurs tentent de comprendre.

Morgan : En tous cas, je vois qu'ils savent comment s'habiller pour affronter le froid.

Inukshuk : Et oui! Des pantalons de caribou et des parkas de duvet d'eider. Fabriqués sur place bien entendu. Rien de moins pour ces chercheurs qui passent de nombreuses heures dehors au froid. Ils s'intéressent à tout, du fond de l'océan à la haute atmosphère, pour essayer de comprendre comment un volcan éloigné peut modifier l'écosystème en entier.

7) Image de chercheurs.

Morgan : Comme lorsque les dinosaures ont disparu?

Inukshuk : Dans le cas des dinosaures, c'est vraisemblablement un gigantesque météorite qui a causé leur extinction, pas un volcan. Mais, si tu veux, c'est un peu la même chose en moins catastrophique. Le ciel se charge de poussières et de cendres. Les températures chutent. Certains animaux, comme les dinosaures et les eiders, sont de précieux indicateurs biologiques permettant d'évaluer les effets des changements climatiques - qu'ils soient de causes naturelles ou humaines.

Ryan : Je trouvais aussi qu'il faisait particulièrement froid ici!

8) Eiders au bord d'une polynie au soleil couchant.

Inukshuk : Heureusement pour ces canards, l'épisode de refroidissement n'a duré que quelques hivers, les polynies se sont reformées et les populations d'eiders ont retrouvé leur vigueur. Personne ne connaît le prochain chapitre de l'histoire du climat de ces régions. Le climat se réchauffera-t-il ou au contraire se refroidira-t-il? Mystère. Mais on sait, par exemple, que ces chercheurs et les habitants de Sanikiluaq vont surveiller de près les eiders afin de déceler tout indice permettant de percer ce mystère.

Ryan : Je ne pense pas avoir la constitution nécessaire pour ce genre de recherche. Les eiders, eux, portent en permanence un duvet pour se tenir au chaud.

Morgan : Toutes les saisons ont leur bon côté - à condition, bien sûr, de savoir comment se vêtir!

Sources d'images :

  1. Agence spatiale canadienne
  2. Grant Gilchrist, Environment Canada
  3. Grant Gilchrist, Environment Canada
  4. Grant Gilchrist, Environment Canada
  5. Michigan Technological University
  6. Grant Gilchrist, Environment Canada
  7. Grant Gilchrist, Environment Canada


Mise à jour : 2006-08-09    © nature.ca   Avis importants
Un site créé par le Musée canadien de la nature, en collaboration avec ses partenaires.