nature.ca  La nature de la rivière Rideau AccueilEnglish  
Le ProjetHistoire et géographieÉtat de santéAnimaux et plantesQualité de l'eauBiodiversitéÀ l'actionRessourcesEnseignants
 
Les algues


Des algues toxiques

 

Les algues, « prairies » de la rivière
Algue microscopique, Pediastrum boryanum.
Algue microscopique, Pediastrum boryanum.

Pour l'observateur amateur, les seuls végétaux dans la rivière sont les plantes aquatiques. Toutefois, la majorité de la productivité des eaux douces provient des millions d'algues microscopiques. Ce dépôt verdâtre, qu'on trouve dans les milieux aquatiques d'eau douce et marins, produit environ 70 p. 100 de l'oxygène que renferme l'air sur la planète!

Algues unicellulaires
Les algues poussent sous plusieurs formes, certaines sont microscopiques et d'autres mesurent plusieurs mètres de long.

Les variétés microscopiques, qui sont unicellulaires, s'appellent le phytoplancton (dérivé de mots grecs signifiant « plantes » et « errant »). En moyenne, il faudrait aligner une cinquantaine de ces algues microscopiques pour obtenir un millimètre de plante!

Le phytoplancton se situe au tout début de la chaîne alimentaire. Il est consommé par le zooplancton, de tout petits crustacés qui, eux-mêmes, sont absorbés par des invertébrés, des poissons, des mollusques, des tortues et des canards. On qualifie le phytoplancton de « grand pré de l'eau », car tout comme les prés terrestres, il constitue une importante source de nourriture pour les autres organismes.

Algues pluricellulaires
Les algues pluricellulaires qu'on retrouve dans la rivière Rideau sont pour la plupart des algues vertes et la grande majorité d'entre elles se distinguent aisément des plantes aquatiques.

De nature visqueuse, ces algues poussent dans l'eau ou à la surface, simple amas de matière verte sans réelle consistence au toucher. On les voit souvent flotter à la surface de l'eau, formant de grandes masses verdâtres.

Plante ou algue?
Un groupe d'algues pluricellulaires, les charophytes, montrent toutefois de grandes ressemblances avec les plantes aquatiques. Même l'oeil d'un naturaliste peut s'y tromper. L'analyse au microscope permet cependant de les départager, car la structure interne des algues vertes est fort différente de celle des plantes aquatiques.

En fait, les algues pluricellulaires vertes sont les ancêtres des plantes terrestres actuelles. Tout comme les plantes, ces algues sont photosynthétiques, c'est-à-dire qu'elles ont besoin de l'énergie du soleil pour convertir l'eau et le gaz carbonique en sucre.

Cependant, au cours de leur adaptation au milieu terrestre, les plantes ont développé des tissus conducteurs pour véhiculer les éléments nutritifs des racines jusqu'aux feuilles et redescendre la sève vers les racines. Les algues n'ont pas de tels tissus, car toutes les parties de l'organisme peuvent absorber les éléments nutritifs de l'eau.

C'est là une des différences majeures entre les deux types de végétaux, que l'on peut constater au microscope. Les algues vertes ont aussi un système de reproduction plus primitif.

page suivante

 

 Les algues
Puce.
Puce.
Flèche.
Flèche.
 Consultez
Flèche.
Flèche.
Flèche.
Flèche.


Algue microscopique, Gyrosigma acuminatum.
Algue microscopique, Gyrosigma acuminatum.


Algue microscopique, Diatoma tenuis.
Algue microscopique, Diatoma tenuis.


Algue microscopique, Peridinium inconspicuum.
Algue microscopique, Peridinium inconspicuum.
Un projet du Musée canadien de la nature
  
 Images  : Linda Ley