Skip to main content
Texte : Le carrefour des plantes indigènes. Photo : Cornouiller du Canada, Cornus canadensis. Texte du logo : nature.ca / Musée canadien de la nature.
Texte : Accueil. Texte : Comment participer Texte : Conservation Texte : Ressources Texte : Glossaire Texte : English.

Accueil > Comment participer > Des gens en action > Petite semence deviendra grande

Des gens en action

Petite semence deviendra grande
par David Smith

J'ai eu la puce à l'oreille quelque temps avant 1975 alors que j'écoutais un commentaire radiophonique. Le commentateur avisait ses auditeurs que nous, en tant que province, étions en train de couler notre examen en matière de plantes indigènes.

Cette puce a planté une semence – l'idée qu'il fallait renverser ce résultat négatif. Cette semence a germé pour donner lieu à la fondation de l'organisme Save a Plant. Parmi les activités actuelles de Save a Plant, situé à Fredericton au Nouveau-Brunswick, on trouve la propagation de plantes indigènes pour compléter les aménagements paysagers résidentiels, pour l'écorestauration et pour les jardins d'exposition indigènes.

Fleurs sauvages indigènes en fleurs.
Agrandir l'image.

Une collection de fleurs sauvages indigènes dans la pépinière de Save a Plant : la tiarelle cordifoliée,  Tiarella cordifolia, le kalmia à feuilles d'Andromède, Kalmia polifolia, la gaulthérie couchée, Gaultheria procumbens, l'onoclée sensible, Onoclea sensibilis, et d'autres.

Depuis que j'ai fondé Save a Plant, je me suis impliqué dans un foisonnement d'activités :

  • créer un jardin de démonstration de fleurs sauvages indigènes pour les gens de Fredericton
  • assister des élèves de huitième année dans la création d'un jardin de fleurs sauvages indigènes dans le cadre d'un programme scolaire d'écologisation
  • fournir des arbres indigènes pour des sites de restauration écologique
  • travailler avec diverses organismes de conservation dans le but d'éduquer le public au sujet de la nécessité de repenser nos habitudes d'aménagement paysager.

Fait intéressant, le ministre de l'Environnement s'est adressé au Parlement canadien au printemps 2007 pour parler de développement durable. Je me suis levé devant mon téléviseur et j'ai crié « C'est ça ! ». La vérité a enfin été révélée, et j'ai bon espoir que cette province continuera de s'y rallier. Nous sommes d'ores et déjà plus soucieux de la manière dont nous disposons de nos arrière-cours.

EConvaincre les gens de « penser vert » et de « penser indigène » est une tâche toujours en cours mais je me réjouis d'entendre les cris de joie d'adeptes des plantes indigènes lorsqu'ils prennent davantage connaissance de la variété d'espèces disponibles et de l'impact qu'elles ont sur l'environnement lorsqu'on intègre la flore indigène dans des aménagements. Cette petite puce a planté une semence de taille, et le Nouveau-Brunswick commence à améliorer sa note !

Streptope rose, Streptopus lanceolatus.
Agrandir l'image.Une streptope rose, Streptopus lanceolatus. L’araignée sur un des fruits est trop petite pour être bien visible ici, mais elle a tout de même réussi à prendre une bonne bouchée dans la feuille.

Chèvrefeuille du Canada, Lonicera canadensis.
Agrandir l'image.Un chèvrefeuille du Canada, Lonicera canadensis, arbore ses délicates fleurs à fruits d’été.

 

Texte : Haut de la page. Illustration de la pointe d'une flèche.

Au sujet de David Smith

David Smith.

 


 

 
Accueil | Comment participer | Conservation | Ressources | Glossaire | Comment nous joindre | English
© nature.ca Avis importants
Un site Web du Musée canadien de la nature, créé par le Centre canadien de la biodiversité.
Mise à jour : 2008-02-04
Images : Corel, Connie Smith