1. Accueil>
  2. Au sujet du Musée>
  3. Nouvelles du Musée>
  4. Nouvelles>
  5. Un nouveau guide scientifique des lichens d’Amérique du Nord signé par un chercheur du Musée

Un nouveau guide scientifique des lichens d’Amérique du Nord signé par un chercheur du Musée

Colin Freebury © Canadian Museum of Nature.

Close.

Irwin Brodo dans son laboratoire à l'édifice de la recherche du musée.

Irwin Brodo, Ph. D., est un spécialiste des lichens reconnu mondialement. Ce chercheur émérite du Musée canadien de la nature vient de publier un ouvrage qui fera autorité en fournissant des « repères » scientifiques pour identifier plus de 2000 lichens croissant en Amérique du Nord.   

Keys to the Lichens of North America est publié à la Yale University Press. Cet ouvrage vient compléter le livre précédent primé en 2001 et intitulé Lichens of North America, qu’il a signé avec les photographes Stephen et Sylvia Duran Sharnoff. Cet épais volume contient les descriptions écrites d’environ 800 lichens et des références à environ 700 autres. Des centaines de photos saisissantes témoignent de la grande variété de couleurs et de formes de ces organismes fascinants.  

Ce nouveau manuel permet d’identifier des espèces de lichens grâce à l’utilisation de « clefs », ces outils essentiels aux biologistes dans le processus de découverte des espèces. « Les clefs sont le moyen le plus court pour arriver à un nom scientifique, parce qu’elles proposent à l’utilisateur une succession de choix. Il suffit donc d’examiner le spécimen en question, de faire les choix et de suivre ces voies pour parvenir à un nom. » Une fois le nom d’une espèce trouvé, on peut alors s’attaquer à toutes sortes de questions, comme les problèmes liés à la conservation, la surveillance écologique ou les études de biodiversité.

Officiellement à la retraite depuis 2000, Irwin Brodo a constaté le besoin d’un ouvrage sur les clefs d’identification des lichens d’Amérique du Nord en donnant un cours d’été à l’institut Eagle Hill à Steuben, dans le Maine. « Chaque année, je mettais à jour les clefs et je trouvais toujours des espèces à ajouter, des erreurs à corriger et de vieilles clefs à refaire », explique-t-il. De plus, on identifie de nouvelles espèces et de nouveaux genres grâce aux analyses ADN, ce qui résulte en une nouvelle classification et nomenclature.

Ce nouvel ouvrage fournit les clefs des lichens les plus communs et les plus ostensibles d’Amérique du Nord, soit 2045 espèces qui représentent environ 40 % des lichens les plus connus du continent. « C’est un bon morceau de la flore de lichens, qui englobe la plupart des espèces qu’on est susceptible de rencontrer », précise-t-il.

Keys to the Lichens of North America s’adresse aux étudiants, aux biologistes professionnels, aux amateurs sérieux et à tous ceux qui doivent identifier des lichens en classe, au laboratoire ou lors d’ateliers. L’ouvrage comprend une bibliographie exhaustive, des photos couleur du couple Sharnoff et des dessins au trait de l’artiste d’Ottawa, Susan Laurie-Bourque, pour illustrer le glossaire détaillé.  

Et maintenant que fera notre dévoué spécialiste des lichens ? Irwin Brodo s’attend à ce que d’autres chercheurs complètent son manuel au fil du temps. Et c’est pourquoi son livre contient un espace où l’utilisateur peut consigner ses propres notes lors de l’utilisation des clefs d’identification.

Mais il projette aussi de terminer une flore des lichens de Haida Gwaii (les îles canadiennes de la Reine-Charlotte), une région où il a herborisé pour la première fois dans les années 1960 et qui compterait quelque 600 espèces de lichens selon les estimations ! Mais en attendant, Irwin Brodo continuera d’étudier ses organismes préférés à l’édifice de la recherche et des collections du musée national à Gatineau, au Québec. 

Un mot sur les lichens
Les lichens se rencontrent sur tous les continents, des régions polaires glaciales aux déserts brûlants tout comme dans votre propre cour. Un lichen se compose en partie d’un champignon et en partie d’une algue verte ou d’une cyanobactérie (parfois les deux). Le lichen joue un rôle de premier plan dans les écosystèmes : il compte parmi les premiers organismes à coloniser la roche nue, il fournit de la nourriture aux animaux et sert d’indicateurs de la pollution atmosphérique. Le lichen sert aussi à la fabrication de teintures et en médecine traditionnelle.