1. Accueil>
  2. Au sujet du Musée>
  3. Nouvelles du Musée>
  4. Nouvelles>
  5. Hissage d’une baleine

Hissage d’une baleine

Comment hisser un grand cachalot au 4e étage

© Museum of New Zealand Te Papa Tongarewa, 2008

Fermer.

Baleines Tohorā, une exposition palpitante qui nous vient du musée Te Papa Tongarewa de Nouvelle-Zélande, ouvrira le 2 mars prochain au Musée canadien de la nature. Dans les semaines qui précèdent, les préparatifs donneront lieu à une activité fébrile dans les coulisses du Musée.

Le personnel est euphorique à l’idée d’accueillir cette exposition exotique et aussi captivante qu’instructive. Mais son déménagement n’est pas une mince affaire.

Il s’agit en effet d’une grosse exposition de quelque 750 mètres carrés (8 000 pieds carrés), comprenant une multitude de spécimens, modèles et présentations interactives ainsi que de nombreux artéfacts maoris d’un grand intérêt culturel, comme des armes et des ornements en os de baleine. Mais surtout, elle présente en vedette deux énormes squelettes de grand cachalot, dont le plus imposant, le mâle, atteint presque 18 mètres (58 pieds) de longueur.

Il va sans dire que le hissage de ces Tohorā (baleines en maori) à la salle d’exposition du quatrième étage relèvera de l’exploit!

La tête compte pour environ le tiers de la longueur totale du grand cachalot. Le crâne est donc gigantesque (oublions le monte-charge du Musée!) et pèse plusieurs tonnes. Pour lui faire gravir les quatre étages, il faudra faire preuve de beaucoup d’ingéniosité. Ce crâne et quatre autres pièces surdimensionnées devront être hissés à l’aide d’un palan!

Des poutres ont été spécialement installées à cet effet. L’action débutera dans la soirée du 5 février, après la fermeture du Musée, alors que des camions semi-remorques livreront la multitude de caisses de l’exposition. Pour protéger les précieux spécimens du froid hivernal, on montera une grande tente chauffée à l’entrée du Musée. Le personnel et les entrepreneurs travailleront de longues heures pour transporter tout le chargement au 4e étage. Le hic consistera bien sûr à déplacer le crâne du fameux cachalot. On devra démonter les portes avant et hisser l’énorme spécimen à l’aide d’un palan jusqu’au 4e étage, opération qui, à elle seule, devrait prendre trois heures! Pour permettre au personnel de s’acquitter de ses innombrables tâches à temps et plus facilement, le Musée fermera le mardi 7 février en plus du lundi, jour de fermeture d’hiver.
Heures d’ouverture.

Les photos de cette aventure de hissage seront affichées en direct sur Twitter (@museedelanature) et Facebook.

Pour connaître les dessous de l’installation de Baleines Tohora au Musée, consultez le blogue Iwi, taonga, motu, ça vous dit quelque chose?

Cette exposition a été conçue et réalisée par le Museum of New Zealand Te Papa Tongarewa. Elle a bénéficié du généreux soutien de gouvernement de la Nouvelle-Zélande.