1. Accueil>
  2. Au sujet du Musée>
  3. Nouvelles du Musée>
  4. Nouvelles>
  5. Destination Arctique : 1913

Destination Arctique : 1913

Lesley Sturla © Lesley Sturla

Fermer.

Le zoologiste Rudolph Anderson a abattu ce loup arctique en 1915 alors que l’animal attaquait leur camp. Le loup figure maintenant dans les collections du Musée.

Jennifer Doubt © Musée canadien de la nature

Fermer.

Ce pavot d’Islande, Papaver keelei, a été collecté par Fritz Johansen en 1914. L’étiquette montre que l’espèce a été reclassifiée par d’autres chercheurs au cours des décennies.

Il y a cent ans, une équipe d'ambitieux scientifiques s'est hasardée dans le Grand Nord glacé et impitoyable pour explorer, documenter et étudier la géographie, l'histoire naturelle et les peuples de l'Arctique canadien.

La recherche et l'exploration dans l'Arctique demeurent de rudes activités, même en 2013. Mais, il y a un siècle, ces hommes ont bravé le danger et la tragédie avec des ressources limitées dans ce qui était la toute première expédition canadienne dans l'Arctique (ECA). Le Musée canadien de la nature, alors sous la direction de la Commission géologique du Canada, était un partenaire clé de cette expédition de 1913 à 1916 dont il conserve encore de nombreux spécimens.

Les plantes, les oiseaux, les mammifères, les poissons et autres espèces marines acquises au cours de l'expédition historique se démarquent comme une étape importante dans l'histoire de la science au Canada. Parmi les trouvailles remarquables, on compte de rares oeufs de mouette blanche (peut-être les premiers recueillis au pays), un loup agressif qui a été abattu après avoir attaqué les chiens de traîneau et a ensuite été naturalisé ainsi que des boeufs musqués, ours blancs, carcajous, visons, lièvres arctiques et campagnols.

Plus d'un millier de spécimens botaniques ont été rapportés : des plantes vasculaires, ainsi que des mousses, des lichens et des algues. Ces acquisitions ont jeté les bases pour la croissance de notre formidable collection de plantes de l'Arctique canadien, qui est aujourd'hui la meilleure du genre au monde et réside dans notre herbier national du Canada. Vous pouvez voir une belle sélection de plantes centenaires dans l'exposition de photos à venir, la Flore de l'Expédition canadienne dans l'Arctique, qui ouvrira en avril.

Aujourd'hui, les collections de spécimens de l'Arctique logées au centre de la recherche et des collections du Musée, à Gatineau, sont consultées par des chercheurs du monde entier. Les savants du Musée continuent d'acquérir des connaissances sur l'Arctique dans leurs expéditions terrestres et marines. Ce travail est effectué grâce à des collaborations nationales et internationales, telles que celles de l'Année polaire internationale, ou par des initiatives dirigées par le Musée, telles que le projet de flore arctique pour lequel des botanistes du Musée ont tout récemment exploré la rivière Soper sur l'île de Baffin.

Avec le centenaire du début de l'expédition, en 2013, il y aura de nombreuses histoires et célébrations cette année pour rendre hommage à la recherche arctique, au travail audacieux des scientifiques qui ont ouvert la voie il y a 100 ans et à la remarquable culture des peuples du Nord. En novembre 2013, une journée porte ouverte du centre de la recherche et des collections du Musée, à Gatineau, offrira une occasion unique d'examiner de près quelques-uns des trésors arctiques du Musée, recueillis au cours des 100 dernières années.

Renseignez-vous sur l'étonnante histoire de l'expédition canadienne dans l'Arctique et sur la participation du Musée canadien de la nature en visitant l'exposition en ligne du Musée virtuel du Canada : Peuples et connaissance du Nord.