1. Accueil>
  2. Au sujet du Musée>
  3. Nouvelles du Musée>
  4. Nouvelles>
  5. Les charançons dansent le country : une nouvelle espèce nommée d’après un musicien d’Austin

Les charançons dansent le country : une nouvelle espèce nommée d’après un musicien d’Austin

François Génier © Musée canadien de la nature.

Fermer.

Image de Lymantes fowleri

par Alex Quesnel

Le lien entre les coléoptères et la musique ne cesse de s’approfondir.

Une nouvelle espèce de charançon trouvée près d’Austin au Texas a été nommée Lymantes fowleri d’après Kevin Fowler, un musicien de musique country installé dans la région.

Le scientifique qui a choisi le nom est l’entomologiste Robert Anderson, Ph.D., directeur du Centre de découverte et d’étude des espèces au Musée canadien de la nature. Un adepte averti de la musique country, Anderson considère que Fowler est une source d’inspiration tout à fait convenable.

« C’est un fier Texan, explique Anderson. Il y possède un grand ranch et c’est un amateur de plein air très actif. Je pensais c’était une bonne occasion de nommer quelque chose en son honneur. »

Bien que la musique de Fowler soit bien connue dans la région, elle l’est moins au niveau national, une qualité qui plaît à Anderson.

« Sa musique relève du country traditionnel plutôt que du country moderne populaire, affirme Anderson. Il n’a jamais fait de compromis sur ses intérêts musicaux pour se rendre commercialement acceptable. Je l’admire pour ça : il privilégie ses racines au détriment de sa popularité. »

© Jose Monzon Sierra

Fermer.

Robert Anderson cherche des charançons dans les hautes terres du Guatemala.

Anderson a recueilli L. fowleri pour la première fois lors de sa bourse postdoctorale à Texas A&M University en 1987. Lorsqu’il a commencé le travail sur le terrain dans le « Hill Country » ou pays des collines autour d’Austin, il raconte « avoir observé un foisonnement de ces bestioles ».

Au cours de sa carrière, Anderson affirme avoir baptisé environ 120 espèces de charançons, surtout d’après des lieux, des scientifiques ou des caractéristiques physiques de l’organisme.

Aucune n’avait été inspirée par des personnalités du monde du divertissement ou des médias, jusqu’à maintenant.

« Celle-ci est probablement une des espèces les plus particulières que j’ai jamais nommées », affirme Anderson.

Au Centre de découverte et d’étude des espèces, Anderson et ses collègues ont de nombreuses responsabilités. Une de celles-ci est la taxonomie, la science de nommer et de classifier les organismes définis par des caractéristiques communes.

Toute nouvelle proposition doit se conformer au Code international de nomenclature zoologique, qui établit les règles pour décrire de nouvelles espèces et faire des changements formels ou des ajouts à leur nom. Un article doit ensuite être soumis à une revue scientifique où il est révisé par des paires.

Même si le Code exige que les noms soient de bon goût, les scientifiques peuvent de toute évidence utiliser leur imagination – si L. fowleri en est une indication.

En réalité, puisque la diversité des espèces est plus élevée chez les insectes que pour tout autre groupe, la discipline exige peut-être ce niveau de créativité.

« De nouvelles espèces d’insectes sont découvertes et nommées régulièrement, explique Anderson. Je pense qu’on en a nommé environ un million jusqu’à maintenant, mais les estimations s’élèvent jusqu’à 6 à 20 millions d’espèces différentes dans le monde ».

Le charançon à lui seul compte plus de 60 000 espèces.

Le choix d’Anderson de nommer ce charançon particulier en l’honneur de Kevin Fowler a été approuvé par l’équipe de gestion du musicien, Triple 8 Management.

Mais qu’en pensent les collègues scientifiques d’Anderson?

« Un ami à moi m’a dit que c’était une façon détournée d’avoir des billets gratuits, répond-il en riant. Je lui ai répondu que j’espérais pouvoir me rendre en coulisse ! »

À propos de Lymantes fowleri
L’article scientifique qui décrit Lymantes fowleri a été publié le 18 mars 2016 dans The Coleopterists Bulletin (en anglais seulement). Cette espèce de charançon vit dans les débris de feuilles et le sol de certaines zones des forêts de feuillus du Hill Country au centre du Texas. Lymantes fowleri fait environ 3 à 4 mm de longueur, est de couleur brune brillante et possède des yeux très minuscules composés d’environ 4 à 5 facettes (lentilles) dans une petite rangée à la base du museau. Il est proche parent de Lymantes nadineae, une espèce semblable mais complètement aveugle qui vit dans les cavernes autour d’Austin et de San Antonio au Texas.