1. Accueil>
  2. Au sujet du Musée>
  3. Nouvelles du Musée>
  4. Médias>
  5. Communiqués>
  6. La nouvelle Galerie de l’Arctique Canada Goose du Musée révèle l’insoupçonnée diversité de cette région en rapide mutation

La nouvelle Galerie de l’Arctique Canada Goose du Musée révèle l’insoupçonnée diversité de cette région en rapide mutation

OTTAWA, 20 juin 2017 — Un panorama contemporain de l’Arctique canadien, vu à travers sa riche diversité naturelle et ses liens avec les peuples qui y vivent, ouvrira ses portes le 21 juin au Musée canadien de la nature. Cette exposition permanente, intitulée Galerie de l’Arctique Canada Goose, constitue la contribution du Musée aux célébrations du 150e anniversaire de la Confédération canadienne.

« Notre but, avec cette galerie, est de transformer l’idée que se font les gens de l’Arctique et de créer un espace où les Canadiens et les visiteurs de l’étranger se familiariseront avec cette fascinante région de notre pays, dit Meg Beckel, présidente-directrice générale du Musée canadien de la nature. Nous avons tiré parti du rôle historique de chef de file du Musée en matière de recherches et d’explorations arctiques, ainsi que des consultations avec des groupes autochtones du Grand Nord et des particuliers pour mettre en évidence les relations profondes qui existent entre l’environnement naturel de l’Arctique et les activités humaines. »

L’Arctique canadien représente environ 40 % des terres émergées du pays. Cette région abrite 53 collectivités totalisant plus de 100 000 personnes ainsi qu’une étonnante diversité d’organismes terrestres et aquatiques. La Galerie de l’Arctique Canada Goose met en lumière la beauté et le mystère de cette région grâce à plus de 200 spécimens et artéfacts, à des présentations interactives et multimédias et quelques surprises. Le visiteur explorera les paysages naturels de l’Arctique, ses plantes et ses animaux, il entendra les voix de ceux qui, comme les Inuits, y ont élu domicile et il sera amené à réfléchir aux effets des changements passés, actuels et futurs.

« Le Musée canadien de la nature met en valeur la richesse de notre milieu naturel et souligne l’importance d’une gestion durable de l’environnement. Je vous invite tous à visiter la nouvelle Galerie de l’Arctique Canada Goose pour découvrir et comprendre cette fascinante région de notre pays, a affirmé l’honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien. Profitez des célébrations entourant Canada 150! »

Aperçu de la galerie
Dès l’entrée de cette galerie de 743 m2 (8000 pi2), une spectaculaire installation multimédia intitulée Au-delà des glaces transporte le visiteur dans l’Arctique grâce à une expérience sensorielle faisant appel aux sons, aux lumières, aux images et même à de la vraie glace qu’il sera possible de toucher ! Réalisée en collaboration avec l’Office national du film du Canada, cette installation prend vie à mesure que le visiteur en fait le tour et l’examine de près grâce à la projection, sur la glace même, de scènes et d’animations d’artistes inuits.

Le visiteur pénètre alors dans l’aile, où il s’immerge dans la diversité de l’Arctique et dans les relations qu’entretiennent les humains avec leur milieu grâce aux quatre zones à thème : climat, géographie, pérennité et écosystèmes. Chaque zone présente spécimens ou artéfacts, activités et jeux interactifs, vidéos et infographies. L’échelle chronologique s’étend des temps géologiques immémoriaux, alors que l’Arctique était beaucoup plus chaud qu’aujourd’hui, jusqu’au présent, où les humains et les animaux font face aux effets des changements climatiques.

Plusieurs objets vedettes illustrent le thème de chacune des zones. Par exemple, la zone Géographie est mise en valeur par une projection d’aurores boréales et une carte circumpolaire en 3D. Une tête de baleine boréale introduit la zone Pérennité, où le visiteur découvrira l’utilisation passée et présente des ressources naturelles par les peuples de l’Arctique : leurs interactions avec les animaux pour la nourriture, le vêtement et les outils, l’extraction de ressources énergétiques et les liens qu’ils ne cessent de tisser avec leur environnement.

Dans la zone Écosystèmes, notons la présence d’un majestueux spécimen d’ours blanc, d’un bœuf musqué avec son petit, d’un caribou et d’une colonie de Guillemots de Brünnich ainsi que de nombreuses autres créatures moins connues et pourtant tout aussi dignes d’intérêt, comme phytoplancton, plantes, oiseaux ou petits mammifères. Les noms de nombreuses espèces apparaissent en inuktitut et en déné. Deux aquariums, dont l’un contient des saïdas francs de l’Aquarium de Vancouver, viennent donner vie au réseau alimentaire marin de l’Arctique.

Dans chaque zone, de brèves capsules vidéo présentent des témoignages de personnes vivant ou travaillant dans l’Arctique. Plusieurs artéfacts humains illustrent l’histoire de cette région habitée depuis des millénaires. Certains objets ont été empruntés à long terme du gouvernement du Nunavut, notamment un kayak traditionnel fait de peau de phoque et des articles de l’équipage de la funeste expédition de Sir John Franklin. Les notes de terrain et l’équipement de la première Expédition canadienne dans l’Arctique, qui s’est déroulée y a un siècle, témoigne de la longue tradition du Musée en matière d’exploration de l’Arctique et de découverte de nouvelles espèces, qui a abouti à une des plus grandes collections au monde de spécimens d’histoire naturelle de cette région.

Parmi les surprises que réserve la galerie figure l’immense murale déconstruite intitulée Ilurqusivut (Nos coutumes) de l’artiste inuite Nancy Saunders de Kuujjuaq, au Québec. Cette œuvre allie réalisme et formes géométriques abstraites pour mettre en lumière des éléments fondamentaux de la culture inuite. Adaptée à l’aile de la galerie, elle offre une illusion d’optique : ce travail en deux dimensions apparaît en trois dimensions et se fragmente quand on l’observe de différentes perspectives (c’est ce qu’on appelle anamorphose).

Pour élaborer la galerie de l’Arctique Canada Goose, le Musée a collaboré avec un comité consultatif en vue d’intégrer les points de vue des collectivités autochtones et des personnes qui connaissent bien le Grand Nord. La Galerie des perspectives nordiques, consacrée aux expositions réalisées par les gens du Grand Nord, est un des fruits de cette collaboration. Ces présentations témoigneront des réponses présentes et passées des peuples arctiques à leur environnement et leurs paysages. Intitulée Inuinnauyugut: Nous, les Inuinnaits, l’exposition inaugurale est une production de la Kitikmeot Heritage Society de Cambridge Bay, au Nunavut. Elle présente une cinquantaine d’artéfacts historiques et d’articles modernes, qui mettent en relief la culture des Inuinnaits (Inuits du cuivre) et le centième anniversaire de leurs premiers contacts avec les Européens.

Nos partenaires ont contribué à mettre en œuvre cette vision de la Galerie de l’Arctique Canada Goose, parmi lesquels : Office national du film du Canada, Affaires autochtones et du Nord Canada, Ocean Wise et Centre des sciences marines de l’Aquarium de Vancouver, Service canadien de la faune, Environnement et Changements climatiques Canada, Océans Nord Canada, Inuit Tapiriit Kanatami, Nunavut Sivuniksavut, Savoir polaire Canada, ArcticNet, Lindblad Expeditions, BuildFilms, Musée canadien de l’histoire, Musée McCord, Students on Ice, l’Université Carleton, et Dalhousie University.  

En plus du soutien financier du commanditaire en titre Canada Goose Inc., le Musée a bénéficié de l’appui du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (pour la zone de programmation), de First Air, des fondations Salamander et W. Garfield Weston. GSM Project de Montréal a agi à titre de consultant en design de la galerie.

La visite de la Galerie de l’Arctique Canada Goose est comprise dans les droits d’entrée au Musée. Le Musée canadien de la nature se situe au 240 de la rue McLeod à Ottawa. Suivez le Musée sur Twitter (@museumofnature) ou sur Facebook. Pour de plus amples renseignements, visitez nature.ca.

Programmation
La galerie comprend une zone d’activités pratiques très élaborée, qui comporte une immense carte circumpolaire, grâce à laquelle le visiteur pourra situer la limite des arbres, les collectivités du Grand Nord et les expéditions scientifiques dirigées par des chercheurs du Musée dans l’Arctique. L’ouverture de la Galerie de l’Arctique Canada Goose s’accompagne d’un programme complet d’activités, intitulé Cap sur l’Arctique, qui se déroulera à l’occasion de fins de semaine spéciales. Au programme : chant guttural, jeux inuits, bornes de renseignements sur des espèces de l’Arctique, célébration de la Journée du Nunavut le 9 juillet, démonstration de couture traditionnelle inuite le 6 août, contes inuits racontés par un ancien, etc. Tous les jours du 24 juin à la fête du Travail, la Zone d’activités amusera beaucoup les enfants avec son gigantesque ours blanc gonflable et des activités touche-à-tout comme la construction d’un inukshuk, une tente d’explorateur et des créations de pâte à modeler. 

Un mot sur le Musée canadien de la nature
Le Musée canadien de la nature est le musée national de sciences et d’histoire naturelles du Canada. Il a vocation à transmettre des idées fondées sur des faits, à procurer des expériences instructives et à favoriser une relation enrichissante avec la nature d’aujourd’hui, d’hier et de demain. Le Musée accomplit sa mission grâce à ses recherches scientifiques, sa collection de plus de 14 millions de spécimens, ses programmes éducatifs, ses expositions permanentes et itinérantes et son dynamique site Web nature.ca. Le Centre de connaissance et d’exploration de l’Arctique poursuit la tradition plus que centenaire du Musée en matière de recherche, de documentation et de collection sur la biodiversité du Nord canadien.

Renseignement pour les médias :   
Dan Smythe
Relations avec les médias
Musée canadien de la nature
613-566-4781; 613-698-9253 (cell)
dsmythe@mus-nature.ca

Laura Sutin
Relations avec les médias
Musée canadien de la nature
613-698-7142 (cell)
lsutin@mus-nature.ca