1. Accueil>
  2. Au sujet du Musée>
  3. Nouvelles du Musée>
  4. Médias>
  5. Communiqués>
  6. Envolée à jamais?

Envolée à jamais?

La Tourte voyageuse disparue fait l’objet d’une nouvelle exposition

Martin Lipman © Canadian Museum of Nature

Fermer.

Ce spécimen de Tourte voyageuse, Ectopistes migratorius, fait partie des collections du Musée. Catalogue : CMNAV 6462

OTTAWA – 2014 marque le 100e anniversaire de la disparition de la tourte voyageuse. Acculé à la disparition par inadvertance, l’oiseau autrefois abondant constituait une cible goûteuse et facile pour les humains. La tourte au destin tragique est le sujet d’une nouvelle exposition—La Tourte voyageuse : Envolée à jamais?qui ouvre le 1er juillet au Musée canadien de la nature.

« La Tourte voyageuse est la première de nos installations dites ‘dans un mètre carré’, où nous remplissons un petit espace avec un maximum d’informations sur un sujet fascinant, explique Meg Beckel, présidente-directrice générale du Musée. Les visiteurs peuvent voir de véritables spécimens de cet oiseau disparu tirés de nos collections et se poser la question terriblement attrayante : Devrait-on ressusciter des espèces disparues? ».

Les pour et les contre de la « dé-extinction » de la Tourte voyageuse sont explorés dans cette exposition. À leur apogée, on en dénombrait environ cinq milliards. Une seule volée pouvait contenir plus d’un milliard d’oiseaux. La chasse et la déforestation causée par une expansion des zones urbaines et des cultures agricoles ont fini par mener à sa disparition. La dernière observation confirmée de tourte voyageuse à l’état sauvage date de 1902. La dernière Tourte voyageuse en captivité est morte en 1914.

Des scientifiques étudient l’idée de ramener la tourte voyageuse à la vie en prélevant l’ADN de spécimens existants et en complétant les sections manquantes avec des fragments d’ADN du pigeon à queue barrée, un proche parent. Les visiteurs de l’exposition auront la possibilité de voter pour ou contre la dé-extinction.

Les espèces menacées sont un enjeu sérieux qui préoccupe vivement les chercheurs. Cette nouvelle exposition explique également la menace qui pèse actuellement sur la petite chauve-souris brune, qui pourrait disparaître de l’Amérique du Nord d’ici 2028, en raison d’une infection fongique appelée syndrome du museau blanc.

En plus de présenter des panneaux intéressants avec textes et photos, l’exposition sur la tourte voyageuse contient deux Tourtes voyageuses mâles et une femelle empaillées. De plus, un diorama ancien de l’époque victorienne met en vedette 17 oiseaux. Les visiteurs pourront également examiner des os et des spécimens d’étude de Tourtes voyageuses.

L’exposition sur la Tourte voyageuse est comprise avec l’entrée au Musée.

Le Musée canadien de la nature se trouve au 240 de la rue McLeod à Ottawa. Suivez-nous sur Twitter et sur Instagram (museedelanature) ou aimez-nous sur Facebook.

Un mot sur le Musée canadien de la nature

Le Musée canadien de la nature est le musée national de sciences et d'histoire naturelles du Canada. Il procure des recherches fondées sur les faits, des expériences inspirantes et un engagement constructif à l'égard de la nature d'hier, d'aujourd’hui et de demain. Il parvient à son but grâce à ses recherches scientifiques, à sa collection de 10,5 millions de spécimens, à ses programmes éducatifs, à ses expositions permanentes et itinérantes et à son dynamique site Web, nature.ca.

Informations pour les médias

Laura Sutin
Relations avec les médias
Musée canadien de la nature
613.566.4793
lsutin@mus-nature.ca