1. Accueil>
  2. Au sujet du Musée>
  3. Mission et organisation>
  4. Prix Inspiration Nature>
  5. Finalistes 2016

Finalistes 2016

Faites connaissance avec les finalistes des prix Inspiration Nature 2016.

Jeunes
Adultes
Prix d'honneur
Organisations à but non lucratif (petites et moyennes)
Organisations à but non lucratif (grandes)
Entreprises (petites et moyennes)
Entreprises (grandes)

Jeunes

Trois personnes devant une présentation d’affiches dans une expo-science.

Anayat Sidhu
17 ans
Calgary (Alberta)
De la construction d'une serre communautaire en bouteilles d'eau à Calgary à la préparation de cosses de légumineuses dans une école en Inde, la passion d'Anayat pour la protection de l'environnement se traduit en projets qui font appel à la communauté et qui stimulent la participation des populations locales.

 

Joel Mathew.

Joel Mathew
10 ans
Milton (Ontario)
Joel adore les animaux. Pour son anniversaire, il préférait donc recevoir des dons plutôt que des cadeaux, pour lancer des campagnes de protection en faveur, tout d'abord, de la tortue mouchetée, Emydoidea blandingii, puis du loup de l'Est, Canis sp. Voir lycaon. Il dirige en outre des activités de nettoyage organisées à son école pour préserver les écosystèmes locaux.

 

Kathy Nodzynski.

Kathy Nodzynski
17 ans
Montréal (Québec)
En se dévouant à des projets de compostage et à TopPlay (l'aménagement d'espaces de jeu sûrs pour les enfants et l'environnement sur le toit des immeubles d'appartements), Kathy aide à la fois les gens et la nature.

 

Ta'Kaiya Blaney.

Ta'Kaiya Blaney
15 ans
North Vancouver (Colombie-Britannique)
À l'âge de 10 ans, Ta'Kaiya a présenté sa première chanson, « Shallow Waters ». L’oeuvre et la vidéo qui l’accompagnait ont attiré l'attention, autour du monde, sur l'effet des déversements de pétrole sur les populations de loutre de la Colombie-Britannique. Depuis, à titre de jeune ambassadrice aux Nations Unies pour la protection des enfants autochtones, Ta'Kaiya milite pour les droits de la jeunesse autochtone et l'environnement. Sa dernière chanson en date, « Earth Revolution », met en scène des enfants de divers pays appelant le monde à tout faire pour protéger notre mère la Terre au profit des générations futures.

 

haut

Adultes

Un homme dans la forêt.

Bill Kilburn
Directeur de programme, Back to Nature Network
Milton (Ontario)
Bill Kilburn est un éducateur et un interprète de la nature dévoué à la cause. Son travail : aider les gens à établir des liens significatifs avec la nature en leur proposant des expériences hors du commun. C'est aussi un conférencier très apprécié pour ses connaissances et son appui aux démarches novatrices.

 

Un homme vérifie la quantité de fluide dans un moteur.

Eric Peterson
Philanthrope
Heriot Bay (Colombie-Britannique)
Il y a six ans, Eric et sa compagne Christina Munck ont fondé l'Institut Hakai dans un chalet de pêche de l'île Calvert, en Colombie-Britannique. Hakai est maintenant l'un des principaux centres de recherche océanographique au Canada. Quelque 200 scientifiques y travaillent à des projets liés à l'écologie côtière et marine.

 

John Lounds.

John Lounds
Président et chef de la direction, Conservation de la nature Canada
Toronto (Ontario)
Sous la direction de John Lounds, Conservation de la nature Canada est devenue la plus grande fiducie foncière privée du Canada et son budget a triplé. En collaboration avec des individus et des groupes, l'organisation veille à la conservation de plus de 1,12 million d'hectares de terres importantes sur le plan écologique. L'énergie déployée par M. Lounds continue d'inspirer employés et bénévoles.

 

Deux personnes parmi des ruches.

Marianne et Matthew Gee
Fondateurs, GeesBees Company
Ottawa (Ontario)
Matthew et Marianne offrent des solutions à long terme au déclin des populations d'abeilles mellifères : location de ruches, éducation du public et éradication des infestations d'abeilles de manière humaine.

 

Michelle Valberg.

Michelle Valberg
Photographe naturaliste
Ottawa (Ontario)
La célébrité de Michelle Valberg tient autant à ses portraits captivant les liens entre la nature et la condition humaine que pour son action bénévole et philanthropique. Inlassablement, en effet, Michelle motive les gens et les aide à protéger notre patrimoine naturel.

 

haut

Prix d'honneur

Deux personnes ramassent des déchets à l’extérieur.

Carla Carlson
Vineland Station (Ontario)
Bénévole de longue date pour des organismes communautaires voués à la défense de la faune de la région de Niagara, en Ontario, Carla a vraiment monté la barre en matière d'éducation environnementale et de vulgarisation dans la région. Son action, qui va du sauvetage des hiboux à l'identification de la flore sauvage et aux campagnes d’alimentation locale, en a fait l'une des forces vives de la protection de l'environnement dans sa collectivité.

 

Grant Linney.

Grant Linney
Dundas (Ontario)
Grant Linney a consacré sa carrière et sa vie au plein air et à la sensibilisation des enfants à la fragilité de l'environnement. Son engagement auprès de plusieurs organisations et sa participation à de nombreuses publications au fil des ans est remarquable, sans compter son influence indéniable sur les écoles et les enseignants. Depuis 2010, il milite pour des actions destinées à limiter les effets des changements climatiques.

 

Un homme au bord d'un étang.

Neal Jotham
Ottawa (Ontario)
Neal Jotham a joué un rôle de premier plan dans l'élaboration et l'adoption de normes internationales sur les pièges indolores utilisés dans l'industrie de la fourrure. Malgré la controverse, il est resté fidèle à son objectif : rendre le piégeage plus respectueux des animaux. Résultat : des millions d'animaux à fourrure meurent dorénavant sans souffrir.

 

Un homme prend soin d'un oiseau dans une clinique.

Robin Campbell
Erringon (Colombie-Britannique)
Robin a consacré sa carrière aux soins des animaux sauvages blessés ou orphelins et à l'éducation du public sur la faune et l'environnement. Comme fondateur et directeur des activités de la North Island Wildlife Recovery Association, il a élaboré des méthodes de rétablissement avant-gardistes, par exemple de très grandes cages où les oiseaux peuvent réapprendre à voler.

 

haut

Organisations à but non lucratif (petites et moyennes)

Un homme accroupi sur la mer glacée.

Churchill Northern Studies Centre
Churchill (Manitoba)
Le Churchill Northern Studies Centre est un établissement d'enseignement et de recherche autonome. Il finance l'étude de la flore et de la faune unique de la région occidentale de la baie d'Hudson. Depuis 1976, le personnel encadre des jeunes de la population locale afin de former les prochaines générations des scientifiques de l'Arctique.

 

Auditoire d'une présentation dans une clairière.

Nature-Action Québec
Beloeil (Québec)
La ceinture verte de Montréal est une mosaïque d'aménagements et d'environnements. En collaboration avec la population et les secteurs public et privé, Nature-Action Québec a réalisé un projet qui a débouché sur la préservation de 900 hectares d'environnement naturel et la protection à perpétuité de 8000 hectares grâce aux efforts volontaires de propriétaires privés.

 

Enfants marchant sur un trottoir.

Programme NatureHood, Nature Canada
Ottawa (Ontario)
Le programme pancanadien NatureHood, de Nature Canada, amène les Canadiens des centres urbains — en particulier les jeunes — à la nature, en plein milieu de la ville. Une palette d'activités accessibles et gratuites les encourage à se renseigner et à favoriser la protection de la nature au coeur de collectivités bien vivantes. L'accent est mis sur des sujets pertinents comme la pollinisation dans les petits jardins familiaux et les espèces qui fréquentent les arbres des villes sur leur trajet migratoire.

 

Un groupe de personnes prennent la pose à flanc de montagne.

The Natural Step Canada
Ottawa (Ontario)
Les laboratoires de changement et les programmes IMPACT! Champions de Natural Step Canada fournissent à des groupes et à des entreprises des outils d'ordre scientifique qui favorisent la discussion, facilitent la résolution de problèmes et aident à relever les défis de la protection de l'environnement.

 

Des cueilleurs dans une forêt.

The Riverwood Conservancy
Mississauga (Ontario)
Chaque année, le personnel de Riverwood Conservancy (sept employés à temps plein et cinq à temps partiel) accueille 10 000 visiteurs dans son oasis boisée de 60 hectares au centre de Mississauga. L'organisme se spécialise dans les programmes inclusifs, tel Enabling Garden, qui aide les personnes handicapées à vivre en lien avec la nature.

 

haut

Organisations à but non lucratif (grandes)

Un homme embrasse une vallée du regard.

Nature Conservancy of Canada
Toronto (Ontario)
Depuis 1960, Conservation de la nature Canada a aidé des entreprises et des organismes privés à préserver le patrimoine naturel du pays au moyen de partenariats de recherche et de partenariats communautaires hors du commun et grâce à l'unique programme bénévole de conservation pancanadien.

 

Des requins et des poissons nageant près du fond de l’océan.

Ocean Tracking Network, Dalhousie University
Halifax (Nouvelle-Écosse)
L'Ocean Tracking Network réunit des chercheurs, des spécialistes et des communautés du monde dans une mission d'observation de la vie aquatique. Le réseau emploie un équipement acoustique d'avant-garde pour faciliter les efforts de conservation. Ainsi, des robots autonomes effectuent le suivi de populations d'espèces importantes comme le homard.

 

Trois hommes devant une murale.

Programme Ocean Wise, Aquarium de Vancouver
Vancouver (Colombie-Britannique)
En 2005, l'Aquarium de Vancouver a conclu un partenariat avec Rob Clark, un chef cuisinier de la région spécialisé dans les plats de fruits de mer, pour créer le programme Ocean Wise. Celui-ci encourage les restaurants des environs à composer une carte à partir de produits locaux durables, identifiés comme tels. Ocean Wise existe maintenant dans tout le pays : le réseau compte 700 entreprises partenaires dans des milliers d'endroits.

 

haut

Entreprises (petites et moyennes)

Une turbine de Greenbug Energy.

Greenbug Energy Inc.
Delhi (Ontario)
Les toutes petites turbines de Greenbug Energy sont dotées d'une vis sans fin, une technologie ancienne inventée par les Grecs, pour offrir une énergie hydraulique respectueuse de l'environnement. Le système est simple et peut servir à de petites exploitations agricoles ou même à des résidences unifamiliales.

 

Jardin aménagé.

Helping Nature Heal
Bridgewater (Nouvelle-Écosse)
Helping Nature Heal crée des aménagements écologiques en suivant une démarche révolutionnaire axée sur des méthodes compatibles avec l'environnement. Il s'agit par exemple d'utiliser des plantes indigènes et de créer des espaces qui interpellent, renseignent et encouragent un esprit communautaire.

 

Un groupe d'employés derrière des sacs à ordures.

PowerStream Inc.
Vaughan (Ontario)
PowerStream est une société productrice d'énergie, communautaire, fournissant de l'énergie et des services connexes à des résidents ou à des entreprises de localités situées juste au nord de Toronto et dans le centre de l'Ontario. PowerStream a intégré l'intendance environnementale à sa culture et à son quotidien, tant par ses programmes de covoiturage par fourgonnette pour faciliter le transport de ses employés ou de collecte gratuite d'électroménagers énergivores, que ses efforts pour protéger un nid de balbuzard pêcheur repéré sur ses lignes électriques.

 

Des pochettes Flight of the Butterflies sur une table.

SK Films
Toronto (Ontario)
SK Films crée et distribue des productions multimédias du domaine de l'histoire naturelle. La société aide les gens à passer à l'action chez eux, au moyen de séries comme les Water Brothers [en anglais seulement]. Utilisant de multiples plateformes, cette série présente de l’information pratique et des projets concrets.

 

haut

Entreprises (grandes)

Vue d'une vallée boisée.

Teck Resources Ltd.
Vancouver (Colombie-Britannique)
Consciente de l'impact de l'exploitation minière, la société Teck Resources s'est dotée d'une stratégie de gestion de l'environnement qui déborde l'adoption de pratiques plus propres. Il s'agit entre autres de faire en sorte que les sites fermés puissent de nouveau soutenir une biodiversité positive nette ou d'y rétablir des écosystèmes autonomes, dont nous pourrons jouir pendant des années à venir.