1. Accueil>
  2. Au sujet du Musée>
  3. Historique et édifices

Historique et édifices

Martin Lipman © Musée canadien de la nature

Fermer.

Du grès sculpté encadre les 21 fenêtres trilobées de la mezzanine. Identiques, les fenêtres sont ornées de roses, de chardons, de raisins et de feuilles stylisés. Comme chaque rose semble compter plus de cinq pétales, il s'agit de roses doubles et donc d'une espèce qui n'est pas indigène au Canada. La pierre provient de Wallace en Nouvelle-Écosse.

Le nom officiel de l'édifice du Musée est l'Édifice commémoratif Victoria. Il abrite la plupart de nos expositions et de nos programmes.

Le Musée est fier d'occuper le premier bâtiment construit au Canada pour loger un musée national. Ce site historique national est aussi le berceau des musées nationaux du Canada. Chronologie historique.

Le Campus du patrimoine naturel, qui se trouve à Gatineau, au Québec, abrite la recherche, les collections et l'administration du Musée.

© Bibliothèque et Archives Canada

Fermer.

Des tailleurs de pierre écossais au travail sur l'Édifice commémoratif Victoria.

Style architectural du Musée

L'architecte en chef et concepteur de l'Édifice commémoratif Victoria, David Ewart, a créé une structure aux allures de château, dont on compare le style à celui des baronnies écossaises. Ewart s'est inspiré des styles roman et médiéval auquel il combine des traits Tudor et gothiques.

L'influence de l'école des Beaux-Arts, qui insiste sur la symétrie et les plans axiaux, se remarque dans la forme générale de l'édifice et la disposition intérieure.

Martin Lipman © Musée canadien de la nature

Fermer.

Tête de renard stylisée, feuilles de chêne et glands ornent le pilastre, au pied de l'escalier de l'atrium. Faits de marbre Missisquoi, les sculptures sont de couleur gris vert alors que la pomme de pilastre et le socle sont d'un gris plus sombre.

L'architecture fait écho à l'édifice du Centre du premier Parlement, situé à un mille (1,6 km) exactement au nord du Musée.

En dépit de l'influence architecturale européenne, l'édifice dessiné par Ewart fait partie inhérente de la réalité canadienne. Le Musée est un des premiers bâtiments publics qui incorporent des animaux et des plantes du Canada parmi les éléments décoratifs. En plus des deux têtes d'orignal qui gardent l'entrée principale, on peut en découvrir en regardant les fenêtres, les murs extérieurs et les décors intérieurs.

Maçonnerie extérieure

Pierre brute

  • Recouvre la majeure partie de la façade
  • Grès de la formation de Nepean provenant de la carrière Campbell à Nepean (maintenant Ottawa), en Ontario
  • Environ 5 % de la pierre brute originale a été remplacée entre 1995 et 1997 par de la pierre provenant des carrières Ducharme, à Havelock, au Québec

Pierre polie

  • Éléments décoratifs
  • Grès Wallace provenant de la carrière Wallace à Wallace, en Nouvelle-Écosse

Marches et paliers

  • Granite Stanstead provenant de Stanstead, au Québec

© Musée canadien de la nature

Fermer.

La façade de l’édifice est ornée de plusieurs sculptures de grès représentant des animaux et des plantes.