1. Accueil>
  2. Recherche et collections>
  3. Services scientifiques>
  4. Atelier sur l'évaluation et la gestion des risques>
  5. Agents de détérioration qui menacent les spécimens de collections

Agents de détérioration qui menacent les spécimens de collections

Voyez des exemples de menaces posées par ces éléments :

  • incendies
  • inondations
  • matières polluantes
  • lumière et ultraviolets
  • dissociation
  • forces physiques
  • actes criminels
  • parasites
  • température non conforme
  • humidité relative non conforme

Autobus scolaires garés trop près d’un détendeur de gaz naturel.

Les incendies
À l’extérieur de cet ancien édifice du Musée, les dommages matériels que pourrait subir ce détendeur de gaz naturel et par conséquent, les risques d’incendie, sont patents.

Monarde fistuleuse, Monarda fistulosa CAN16785.

Les inondations
Des taches d’eau dues à une inondation ont endommagé, de façon heureusement peu importante, cette feuille de notre herbier. Ce spécimen de monarde fistuleuse a été recueilli par John Macoun le 18 juillet 1878.

Covellite NMC30040.

Les matières polluantes
Cette croissance filamenteuse due aux diverses phases que traverse le sulfure de cuivre, comme le digénite ou le djurleite, a altéré ce spécimen de covellite. La contamination de ce spécimen serait attribuable à une interaction avec de l’hydrogène sulfuré émis par d’autres spécimens de minéraux.

Grenouille léopard, Lithobates pipiens NMC30743.

La lumière et les ultraviolets
Placées pendant huit mois le long d’une fenêtre exposée au sud, deux des grenouilles léopards de cette expérience affichent à peu près la même décoloration que si elles avaient passé des dizaines d’années sous l’éclairage commandé des salles d’exposition. La grenouille du centre est moins décolorée que celle de droite, parce qu’un filtre la protégeait des rayons ultraviolets. Pour sa part, la grenouille de gauche était entièrement recouverte de papier d’aluminium. Une bande de papier d’aluminium ceinturait également chaque grenouille; une fois cette bande enlevée, on peut voir la couleur d’origine de l’animal.

Méli-mélo d’étiquettes et de spécimens.

La dissociation
« Prenez une étiquette, n’importe laquelle ». Ce serait grave si on ne retrouvait plus les données correspondant aux spécimens. Ces os sont des os de baleine.

Lamproie marine, Petromyzon marinus NMC84-0036.

Les forces physiques
Ce bocal d'un gallon est trop petit pour ces six spécimens de lamproie marine. Cet entassement peut endommager de façon permanente ces spécimens.

Colis endommagé.

Les actes criminels
Ce colis a été ouvert et l’échantillon de minéral a disparu.

Gentiane, Gentiana. Gentianes endommagées sur une feuille d’herbier.

Les parasites
Des coléoptères affamés ont endommagé les gentianes sur cette feuille de l’herbier.

Quartz CMN51364.

Une température non conforme
Cette photographie montre des bulles à l’intérieur d’un spécimen de quartz. Les bulles renferment une partie de la solution dans laquelle ce minéral s’est développé. Le liquide et le gaz ont été scellés à la pression à laquelle le minéral s’est formé, soit à une pression qui est généralement de très loin supérieure à celle de la surface de la Terre. Une hausse de la température a eu pour effet de relever la pression interne de l’inclusion, entraînant l’explosion d’une de ces inclusions liquides ou gazeuses.

Un spécimen monté de castor à la peau endommagée.

Une humidité relative non conforme
La face et les mains de ce castor exposé dans le Musée présentent des craquelures en raison d'une mauvaise régulation de l'humidité. Les spécimens naturalisés sont très sensibles aux variations d'humidité relative. Quand elle est trop faible, comme c'est souvent le cas pendant nos hivers canadiens, la peau naturalisée peut se déshydrater, rétrécir et craquer. Avant les rénovations de 2010 du Musée, il était difficile de réguler l'humidité. Nous avons maintenant un meilleur contrôle toute l'année. Le castor a été restauré et installé dans la Galerie des mammifères.