Ancien projet de recherche

Martin Lipman © Musée canadien de la nature

Fermer.

Natalia Rybczynski lors de la découverte de la boîte crânienne de Puijila à l’île Devon en 2008.

Il y a environ 55 millions d’années, la Terre était si chaude que des alligators se prélassaient dans le Haut-Arctique. Depuis cette époque, la planète s’est refroidie, avec comme point culminant l’ère glaciaire qui a débuté il y a environ 3 millions d’années. Ce projet porte sur les dépôts fossiles terrestres du Néogène (~23 à ~3 millions d’années) dans le Haut-Arctique. Ces travaux permettent de percer l’histoire de l’évolution de lignées de vertébrés en se servant d’indices tirés des fossiles et d’animaux modernes. Grâce à de multiples collaborations, il a été possible de profiter d’une vaste gamme de compétences pour répondre aux questions liées à l’écosystème, au paysage et aux changements climatiques dans le Haut-Arctique.

Chercheuse principale : Natalia Rybczynski.

Ressources supplémentaires

Communiqué – 5 mars 2013 : Découverte de restes d'un chameau géant dans l'Extrême-Arctique par le Musée canadien de la nature

Programme du plateau continental polaire
http://www.nrcan.gc.ca/the-north/polar-continental-shelf-program/polar-shelf/10003

The W. Garfield Weston Foundation (en anglais)
http://www.westonfoundation.org/Pages/default.aspx

Dalhousie Geochronology Centre (en anglais)
http://geochronology.earthsciences.dal.ca

Mary Dawson, Carnegie Museum of Natural History (en anglais)
http://www.carnegiemnh.org/science/default.aspx?id=1864